Rabih Abou-Khalil, Live 2014

Chose promise, chose due.

Rabih Abou-Khalil sur Sergeant Pepper Times :

Fraises et crème fraîche (avril 2014)

Rabih Abou-Khalil (février 2011)

Fraises et crème fraîche

Je viens de m’apercevoir que sept remarquables vidéos de Rabih Abou-Khalil que j’avais autrefois publiées sur mon ancien blog (la totalité de son concert au festival de Crest 2008) ne sont plus disponibles sur Youtube pour une question relative aux droits d’auteur. Je n’ai pas encore passé en revue tous les articles musicaux que j’ai publiés à mon ancienne adresse et qui, pour la plupart, attendent encore d’être déménagés ici-même mais il me semble bien, à l’heure où je vous écris, que Rabih Abou-Khalil ne soit guère présent sur le nouveau Sergeant Pepper Times. En fait, une première recherche rapide me laisse à penser qu’il n’y ferait qu’une seule et unique apparition (Rabih Abou-Khalil, février 2011). Ce qui est une injustice flagrante si l’on songe à son immense talent et au respect non moins immense que je lui voue. Attendez-vous donc, dans les jours et les semaines qui viennent, à ce que je mette en ligne autant de vidéos de Rabih Abou-Khalil qu’il en faudra pour que je me sente enfin pardonné de l’avoir quelque peu laissé au bord du chemin.

Dialogues de civilisations (8ème partie)

Gani Mirzo Band avec Ibrahim Keivo (chant), Rony Barrak (percussions) et Kinan Azmeh (clarinette).

Pour retrouver Keivo, Barrak ou Azmeh dans d’autres aventures, cliquez donc sur les tags appropriés qui sont sous cet article. Les autres « Dialogues de civilisations » sont aussi bien ICI que LA.

Carrefour franco-libanais

Je pourrais dire des tas de choses sur cette musique, autre dialogue des civilisations, mais je peux aussi, parfois, me taire. Et ainsi mieux finir ma bouteille de rosé.

Dédié à Catherine, qui aime les « pépites », au Capitaine Haddock, dont la vie et les élans à mon grand regret désormais m’échappent, à Russell, qui continue à s’agiter joyeusement entre virulence et poésie, à Biscotte, que je crois égarée dans un océan de malédictions, à Soulhi, qui devra un jour ou l’autre honorer son invitation marocaine, et à tous ceux qui aiment la musique faite d’instants plutôt que de plans de carrière.

Dialogues de civilisations (2ème partie)

Dialogues de civilisations (1ère partie)

Oui, des dialogues de civilisations, des horizons qui s’entrelacent, s’entremêlent, s’unissent et enfantent un univers qui est la somme de leurs immensités. Rien de moins.

Et bien plus.

Rabih Abou-Khalil

Rabih Abou-Khalil est assurément l’un de mes musiciens préférés. Sa musique est une véritable fusion et non un vulgaire collage de styles comme l’est trop souvent ce que l’on appelle « World Music ».