The Barr Brothers

Je n’avais jamais entendu parler du groupe américano-canadien The Barr Brothers jusqu’à hier ou avant-hier, avant que le hasard ne me place devant une de leurs vidéos. Ce fut le coup de foudre.

Leur musique est qualifiée de « Folk » et de « Delta Blues » par Wikipedia et de « Progressive Folk » et d’« Americana » par Allmusic. Si ces qualificatifs ne sont certainement pas illégitimes, ils sont cependant un peu réducteurs en ce sens qu’ils passent sous silence d’évidentes influences africaines (maliennes, notamment). Par moments, comme vous allez immédiatement le constater à l’écoute de certains des morceaux présentés ici, on croirait presque entendre du Desert Blues, façon Ali Farka Touré ou Tinariwen.

Une dernière Internationale pour la route ?

The Last Internationale est un groupe new-yorkais qui, depuis sa formation en 2008, n’a sorti qu’un seul de ces albums que l’on dit officiels (le deuxième devrait sortir très prochainement) mais donné un nombre appréciable de concerts, aussi bien aux États-Unis qu’en Europe. Leurs trois caractéristiques les plus évidentes sont, selon moi, la voix absolument remarquable de la chanteuse, leur énergie et leur fraîcheur sur scène et leur engagement politique très à gauche (justice économique et sociale, écologie, situation des peuples natifs d’Amérique, apathie des citoyens, etc.). Leur attitude assez intransigeante envers les grands labels ne leur permettra peut-être pas d’accéder à la reconnaissance plus large qu’ils méritent assurément mais, dans ce monde de la musique où tout ne semble plus être que paraître et course à la gloire, ils sont d’une sincérité peu commune.

Chapeaux !

Le groupe ukrainien DakhaBrakha, que personne n’a jamais su cataloguer, a résolu avec brio l’épineuse question de sa place dans le vaste monde de la musique avant même que celle-ci ne se pose : Il a inventé un nom (« ethno-chaos ») et puis il s’est tout simplement hissé au sommet du genre nouvellement créé.

DakhaBrakha sur Monde de Merde :

Dakha Brakha – Janvier 2013

The Khmeleva Project (Dakha Brakha & Port Mone) – Octobre 2013

DakhaBrakha (Live 2013) – Février 2014

ДахаБраха! – Octobre 2015

Wovenhand

La moitié d’un duo

Vous vous souvenez des Milk Carton Kids, duo dont j’avais osé comparer les harmonies vocales à celles des Byrds ou de Crosby, Stills and Nash ? Eh ben, les revoilà. Enfin, les revoilà en partie : n’ayant pu trouver une vidéo de qualité dans laquelle ils interprètent ensemble, et en live, l’envoutant morceau intitulé « Laredo », j’ai dû me rabattre sur un enregistrement de la même chanson par le seul Kenneth Pattengale, guitariste solo de la remarquable paire.

Au diable l’avarice : voici la version enregistrée en duo, en 2011, pour l’album « Retrospect » (à cette époque, les deux musiciens se présentaient encore sous leurs noms personnels et non comme les Milk Carton Kids). J’ai tendance à préférer celle-ci.

Lève-toi et folk

Il y a deux types de l’autre côté de l’océan Atlantique qui, mine de rien, sont en train de ressusciter la folk et la délicatesse (oui, la délicatesse – quelqu’un se souvient de ce mot aujourd’hui tombé en désuétude ?) Ils s’appellent les Milk Carton Kids et, pour trouver des mélodies et des harmonies vocales d’une élégance et d’un raffinement comparables, je crois bien qu’il faut remonter aux Byrds ou à Crosby, Stills and Nash.

Pour info, sachez que leurs deux premiers albums sont en téléchargement gratuit sur le site officiel