Les fâcheux commencent à gonfler…

EMMANUEL MACRON : « LA RÉPUBLIQUE N’A PAS À COMBATTRE UNE RELIGION » (BFMTV)

Même lorsque ladite religion, profitant de la placidité un peu gauche de la République, lui livre deux guerres simultanées, l’une frontale, sous forme d’attentats ou d’attaques surprises dont personne n’est jamais prévenu à l’avance, même par BFMTV, et l’autre plus larvée, sous forme d’« évangélisation » de quartiers à la marge et/ou d’individus en pleine dérive existentielle ?

Remarquez qu’on peut toujours inverser quelques mots de la phrase présidentielle sans que celle-ci ne devienne pour autant moins vraie, ou moins historique : « une religion n’a pas à combattre la République. »

***

LES RAIDS SAOUDIENS PULVÉRISENT LE PATRIMOINE DU YÉMEN (INVESTIG’ACTION)

Le plus rageant finalement, ce n’est pas que la pulvérisation du Yémen ait déjà fait « plus de 4 000 morts » – que, de toute façon, je ne connaissais ni d’Ève ni d’Adam quand ils n’étaient pas encore dans cet état – mais que la France, qui n’a pas réussi à vendre un seul putain d’avion de chasse à l’Arabie saoudite, ne soit pas indirectement associée à la fête. 4 000 morts là-bas, on ne le répétera jamais assez, c’est 4 000 emplois ici.

***

UN CONDUCTEUR MEURT APRÈS AVOIR FONCÉ SUR DES POLICIERS (LE FIGARO)

Ce titre, qui passe une importante scène intermédiaire sous silence, pourrait laisser à penser, pour peu que l’on soit raisonnablement imaginatif, que les policiers français sont désormais coulés dans des blocs d’acier solidement arrimés dans le sol et que l’époque des culbutos et des strikes est révolue…

***

UNE DÉPUTÉE LREM AGRESSÉE SUR UN MARCHÉ (LE FIGARO)

Je propose, pour que cessent enfin ces lâches agressions qui tendent hélas à se multiplier, que députés, sénateurs, ministres et présidents, en fonction ou dégagés, ne soient plus admis sur les marchés, ni dans tout autre lieu fréquenté par les classes populaires que ces coquins ont sacrifiées et sacrifient encore sur l’autel de la mondialisation, du libre marché et de la concurrence salariale.

***

LIBERTÉ DE SE VÊTIR : MANIFESTATIONS A ISTANBUL (LE FIGARO)

Des Turques manifestent afin de pouvoir se vêtir de jupes courtes et des Algériennes se battent pour conserver le droit de porter un bikini à la plage. Dans le même temps, en France, terre d’irréligiosité et d’hédonisme, des beurettes et des converties, bien qu’elles ne soient probablement pas moins jolies que leurs consœurs de Turquie et d’Algérie, ne rêvent que de voiles, de burqas et de burkinis qui les raturent ou les oblitèrent. Moins pour protéger leur pudeur que pour complaire à leur entourage et/ou asséner brutalement leur différence aux autres.

Si cette tendance devait s’affirmer, sans que l’économie de marché soit en capacité de la récupérer et de la neutraliser en en faisant une énième mode aussi insignifiante et éphémère que lucrative, il faudrait alors se rendre à l’évidence, et peut-être même à Istanbul ou à Alger.

***

DES MOSQUÉES GONFLABLES FONT LEURS APPARITIONS SUR LES PLAGES ALGÉRIENNES (KDIRECT.INFO)

À peine les Algériennes qui marchent sur la plage commencent-elles à libérer leurs poitrines gonflées par le désir de vivre que les emmerdeurs coraniques inventent déjà la mosquée gonflable ! Moi, je vous le dis tout net : au-delà de leur redoutable répartie, c’est aussi le génie inventif des fâcheux qu’il convient ici de saluer.

Amies algériennes à demi nues, je vous exhorte cependant à ne pas désespérer car, voyez-vous, il existe une parade simple aux mosquées gonflables : aller de temps en temps à la plage vêtues d’une burqa sous laquelle vous aurez pris soin de dissimuler des aiguilles particulièrement pointues. Le but étant, bien sûr, de crever plus de mosquées que les fâcheux ne peuvent en gonfler en dehors des heures où ils sont pris par la prière.

***

JOHNNY HALLYDAY RASSURE SES FANS SUR SON COMPTE INSTAGRAM (LE FIGARO)

« Mon compte Instagram va bien », a-t-il sobrement annoncé.

***

COMMENT LE VENEZUELA A BASCULÉ DANS LE CHAOS (LE FIGARO)

En France, deux camps s’affrontent sur la question vénézuélienne : d’un côté, nous avons ceux qui, aveugles à l’ultracisme d’une opposition plus patricienne que véritablement populaire et aux toujours sournoises magouilles américaines, dénoncent l’impéritie et la vilenie de Maduro et de la boligarchie et, de l’autre, ceux qui, aveugles à l’impéritie et à la vilenie de Maduro et de la boligarchie, dénoncent l’ultracisme d’une opposition plus patricienne que véritablement populaire et les toujours sournoises magouilles américaines. Le Figaro semble prendre fait et cause pour les premiers. Quant à moi, et je vous autorise explicitement à mettre sur le compte de la clairvoyance cette légère indifférence, je n’en fous assez.

***

EN RÉPONSE AUX SANCTIONS DES ÉTATS-UNIS, VLADIMIR POUTINE ANNONCE LE RENVOI DE 755 DIPLOMATES AMÉRICAINS (HUFFPOST)

L’Union européenne, également pénalisée par les sanctions américaines à l’encontre de la Russie, a eu une réaction encore plus exagérément excessive que celle, pourtant déjà excessivement exagérée, de Vladimir Poutine : elle a immédiatement envoyé à Washington un diplomate chargé de délivrer aux Américains un ultimatum qu’il a dû apprendre par cœur avant le décollage : « Nous sommes préoccupés. » La précipitation fut telle que personne n’a eu le temps de s’assurer au préalable que Trump savait quoi que ce soit de la préoccupation. D’aucuns, parmi les moins optimistes, avaient d’ailleurs proposé « inquiets » plutôt que « préoccupés ».

***

MIGRANTS : L’ÉTAT POURRAIT ÊTRE CONTRAINT D’INSTALLER DES POINTS D’EAU ET DES SANITAIRES À CALAIS (LE MONDE)

Méfions-nous : s’il s’ébruite hors des frontières que des robinets et des toilettes en libre-service vont être installés, ce sont les deux tiers de l’Afrique et du Moyen-Orient qui vont déferler sur Calais. Il se pourrait même que l’on voie bientôt débarquer, le Guide du routard à la main, quelques touristes hirsutes en mal de gratuité.

***

LE PLEIN-EMPLOI VA-T-IL REVENIR EN ZONE EURO ? (LE MONDE)

C’est tout à fait possible. C’est même d’une simplicité enfantine d’en revenir au plein-emploi si l’on veut bien, un instant, dépasser ces notions obsolètes que sont temps plein, salaire minimum et vie décente : il suffit pour cela de transformer les chômeurs que l’on assiste en travailleurs pauvres et précaires livrés à eux-mêmes. Et aux employeurs. En tous cas, c’est comme ça que le gouvernement allemand tient un balai.

***

LE VENEZUELA PLONGÉ DANS L’INCERTITUDE (LE MONDE)

La belle affaire ! Les Français aussi, quoique pour des raisons différentes, sont plongés dans l’incertitude, désorientés par la confusion, minés par les tourments, rongés par l’anxiété, étreints par l’angoisse, corrodés par le reflux gastro-œsophagien. Sauf qu’eux, et nous mettrons cela sur le compte d’une apathie éclairée, n’en font pas toute une révolution. De toute façon, comme aurait certainement dit Lao-Tseu s’il avait regardé Hanouna ou les Anges de la téléréalité, à quoi sert-il encore d’en découdre quand tout a déjà été détricoté ?

***

POURQUOI TANT DE BANGLADAIS PRENNENT LA ROUTE DE L’EUROPE ? (INFO MIGRANTS)

Ils ont entendu parler de la robinetterie et des chiottes que l’on va installer à Calais, pardi.

***

EMMANUEL MACRON VOIT DANS LE « MODÈLE SUÉDOIS » UNE « VÉRITABLE SOURCE D’INSPIRATION » (20 MINUTES)

Ne vous réjouissez ni ne vous inquiétez pas trop vite car cela ne veut absolument rien dire. Macron n’a vu une « véritable source d’inspiration » dans le « modèle suédois » que parce qu’il recevait le premier ministre éponyme. S’il avait invité le président de la République socialiste du Viêt Nan, il aurait chanté les vertus du nuoc-mâm.

***

ALAIN SORAL ANNONCE VOULOIR DEMANDER L’ASILE POLITIQUE EN CORÉE DU NORD (RT – RUSSIA TODAY)

Un homme tel que Soral, qui n’a pas pour habitude de brasser du vent, ne devrait ni annoncer ni vouloir et encore moins annoncer vouloir. Mais il devrait, séance tenante, appeler un taxi pour l’aéroport. Ou alors faire comme tous les migrants qui n’ont pas eu la chance de naître blanc et aller squatter à Calais en attendant que sa demande d’exil soit acceptée.

***

MACRON ET SES MINISTRES SOUFFLENT LE CHAUD ET LE FROID SUR LA QUESTION MIGRATOIRE. QUITTE À SE CONTREDIRE (HUFFPOST)

En attendant, les migrants de Calais ont la climatisation.