Je suis marron

Bon, vous vous doutez bien que, compte tenu de l’actualité récente, c’est-à-dire de ce qui s’est passé depuis ma dernière revue de presse, le 16 mars, certains vont prendre plus que d’autres. Je tiens cependant à vous assurer que je suis à ma connaissance le blogueur le moins raciste de tout le Cantal (« la Corse sans les bombes », aurait peut-être dit quelqu’un dont a entendu parler une personne que je connais presque aussi bien que si nous étions amis sur Facebook).

Figurez-vous que, ce week-end pascal encore, de passage à Lyon, du côté du quartier de la Croix Rousse et de la bière blonde, j’ai gracieusement accepté de monter, en compagnie de mon unique et précieux enfant, dans une rame de métro pilotée par un individu d’allure musulmane. En fait, ce fut si naturel que j’aurais tout aussi bien pu ne rien remarquer de son apparence physique. Et, pas plus tard que le lendemain, autre belle expérience d’humanité de ma part, c’est sans la moindre hésitation que j’ai répondu à un grand Noir avec écouteurs qui me saluait dans une ruelle déserte. En outre, hormis deux ou trois éphémères crachins matinaux, le temps n’a pas été trop dégueulasse. Je ne vous cacherai cependant pas que l’altruisme, les quenelles et l’alcool m’ont laissé dans un état d’épuisement extrême et qu’il faudra donc, pour mon retour sur scène, vous contenter de peu.

***

LES FRÈRES EL-BAKRAOUI, « LOGISTICIENS LE 13 NOVEMBRE, CHAIR À CANON LE 22 MARS » (LE FIGARO)

Quiconque analysera les faits en se préservant de toute passion et de toute idée préconçue sera forcé(e) de reconnaître que les frères El-Bakraoui se sont montrés particulièrement bons aux deux postes.

***

FAUT-IL CONTRÔLER LES BAGAGES À L’ENTRÉE DES GARES ET DES AÉROGARES ? (LE FIGARO)

Depuis le 22 mars, mon fils doit se soumettre à une fouille corporelle au retour du collège. Mais il faut dire qu’il n’est qu’à moitié asiatique. S’il était arabe et/ou musulman, je le ferais assurément passer par un portique de sécurité et à travers un long pédiluve. Après avoir bien évidement fait exploser son cartable au fond du jardin par mesure de sécurité.

***

APRÈS L’ATTAQUE DE BRUXELLES, L’EXEMPLE ISRAÉLIEN EXAMINÉ DE PRÈS (LE MONDE)

V’là une idée qu’elle est bonne : on entoure les « territoires perdus de la République », autrement dit les colonies arabes, de hauts murs et grillages infranchissables et on bombarde prodigalement tout ce qu’il y a à l’intérieur. Sans oublier les écoles et les hôpitaux.

***

ATTENTATS DE BRUXELLES : FAYÇAL CHEFFOU RELÂCHÉ (LE POINT)

Je ne sais pas à quoi cela tient mais, dès qu’on laisse la presse mener l’enquête, elle accuse presque toujours un mec qui n’était pas physiquement présent au moment précis des faits tels qu’ils se sont vraiment déroulés dans le monde réel. Malgré cette flagrante incompétence, et je ne saurais pas plus vous dire d’où les torchons français sortent cette insolence nouvelle, je ne peux quasiment plus cliquer sur un lien dans Google Actualités sans tomber sur une page dans laquelle on m’annonce sur un ton particulièrement vulgaire que, pour continuer à me proposer des « articles de qualité », le journal auquel je voulais accéder a besoin d’afficher des monceaux de bannières et de placards publicitaires dont je n’ai absolument rien à foutre sur les trois-quarts de mon écran. J’en conclus que, si je refuse de laisser passer la pub, je n’aurais le droit qu’à des « articles de merde ». Et ben, je vais vous dire, je prends le risque.

[Comme je refuse de débloquer mon bloqueur de publicité, je ne lis bien évidemment presque plus rien d’autre que les doigts d’honneur des journalistes. D’un autre côté, je dois reconnaitre que la gêne n’est que très relative puisque cela fait maintenant plusieurs années que je ne lis jamais plus d’un article pour dix que je commente. D’où mon admirable et effrayante acuité.]

***

LE MINISTRE DE LA VILLE : IL Y A « UNE CENTAINE DE QUARTIERS » MOLENBEEK EN FRANCE (ZAMAN FRANCE)

Je n’aurais jamais cru qu’il y avait autant de Belges dans l’Hexagone. Ce doit être d’apprendre très tôt notre langue qui permet à ces enfoirés de passer totalement inaperçus.

***

LA TOUR EIFFEL AUX COULEURS DU PAKISTAN ? C’EST NON ET VOICI POURQUOI (EUROPE 1)

« Les couleurs du Pakistan, c’est là une question de mélanine, sont essentiellement le marron. Et le marron, comme illumination nocturne, faut bien dire que ça ne donne pas grand-chose. Ne voyez cependant, très chers amis pakistanais, ni mépris ni offense dans cette décision : face au terrorisme, nous sommes tous marron. » – la Mairie de Paris

***

LE RECTEUR DE LA MOSQUÉE OTHMANE FAIT CHEVALIER DE LA LÉGION D’HONNEUR (ZAMAN FRANCE)

Pour Mimie Mathy, certes handicapée mentale mais incontestablement blanche, je n’ai rien dit mais, là, ça va beaucoup trop loin.

***

Chimulus_Amalgame

C’est pas une vie d’être dieudonnisé : ce que l’on sait

J’ai grappillé quelques minutes d’un emploi du temps presque entièrement dévolu à un collège et à des traductions pour jeter quelques commentaires (ou analyses ?) sur le papier virtuel d’un document Word. Ce n’est ni très long ni très varié mais dites-vous bien que, si j’étais plus discipliné, cela ne devrait même pas exister.

***

AU DÎNER DU CRIF, VALLS CONFOND ANTISIONISME ET ANTISÉMITISME (LE MONDE)

« Et puis […], il y a l’antisionisme, c’est-à-dire tout simplement le synonyme de l’antisémitisme et de la haine d’Israël. »

Il me semble bien que Le Monde, lui, confond « confond » et « assimile ».

***

GAZA : DEUX ENFANTS TUÉS DANS UN RAID ISRAÉLIEN NOCTURNE (PARIS MATCH)

Paris Match ne devait pas être au dernier dîner du Crif. Si cela avait été le cas, il saurait qu’il est des actualités qui tiennent désormais de la propagande nazie. Et qui peuvent vous valoir d’être immédiatement et irrémédiablement dieudonnisé. En tous cas, ça s’est déjà vu.

***

GRANDE-SYNTHE : « CE QU’ON VEUT C’EST REJOINDRE L’ANGLETERRE. LÀ C’EST PAS UNE VIE » (L’OBS)

Un réfugié qui pense que « c’est pas une vie » d’être en France mérite effectivement l’Angleterre. Et inversement.

***

« ON NE RECULE PLUS », LE SLOGAN DE CAMPAGNE D’UN JEAN-FRANÇOIS COPÉ OFFENSIF (LE FIGARO)

Je ne voudrais pas moi-même te paraître offensif, Jean-François, mais ta formule, vois-tu, ressemble beaucoup moins à un slogan de campagne qu’à une supplique désespérée que tu adresserais à tes cheveux de devant. Ceci dit, je t’encourage malgré tout à ne surtout pas en changer.

***

LOI TRAVAIL : VALLS VOIT « UN NOUVEAU DÉPART » POUR LA LOI TRAVAIL (LES ÉCHOS)

Et il a raison, le bougre, d’être optimiste : cette loi est effectivement faite pour favoriser les départs.

***

LOI TRAVAIL : LA RÉÉCRITURE NE CONVAINC PAS LA CGT ET L’UNEF (LIBÉRATION)

Il n’a jamais été simple de convaincre les bolchéviques des bienfaits du libéralisme. Je comprends d’ailleurs d’autant moins leurs réticences qu’ils donnent pourtant l’impression d’être maintenant tous parfaitement entrés dans le 21ème siècle, à l’image des gens normaux qui les y ont précédés. En tous cas, j’en vois plein au supermarché, habillés exactement comme vous et moi. D’autres, je le sais, n’hésitent pas à commander sur Amazon. Il en est même certains qui, profitant de la richesse de l’offre politique sur le marché, se sont finalement fait lepénistes.

***

EXPLOSION D’UNE VOITURE AU CŒUR DE BERLIN : CE QUE L’ON SAIT (L’OBS)

Ne vous faites surtout pas chier à lire cet article. Pour en connaitre la teneur, il vous suffit d’inverser le titre : « Ce que l’on sait : explosion d’une voiture au cœur de Berlin » Et, hop, vous en savez autant que l’Obs. En fait, même l’unique victime n’est maintenant pas mieux informée que vous.

***

EN DIRECT. FUSILLADE À BRUXELLES : L’ASSAUT EST EN COURS (LE POINT)

« Pan, pan, pan », dit Le Point. Mais en plusieurs dizaines de lignes.

***

« JE ME SENS CHARLIE COULIBALY » : LA COUR D’APPEL REJETTE LA QPC DE DIEUDONNÉ, POURSUIVI POUR APOLOGIE DU TERRORISME (FRANCETV INFO)

Je n’ai jamais bien compris pourquoi les autorités françaises n’avaient pas encore extradé Dieudonné vers Israël. Merde, ça sert à quoi qu’elles aillent tous les ans au dîner du Crif ?!

***

Je ne me rappelle plus très bien où j’ai vu ce dessin et ne peux par conséquent remercier personne de l’avoir porté à mon attention.

Code travail