Terry Reid, ou comment écrire l’histoire en passant à côté

S’il me fallait fournir une seule preuve que Terry Reid, aujourd’hui tombé dans l’oubli, fut une des figures majeures du rock anglais des années 60, j’en donnerais deux sur le champ : il lui fut proposé de devenir le chanteur du futur Led Zeppelin et, quelques mois plus tard, d’occuper la même place au sein de Deep Purple. Rien de moins. Il refusa les deux invitations mais conseilla tout de même à Jimmy Page d’engager dans son futur groupe un petit gars de Birmingham du nom de Robert Plant.

En outre, il fumait des pétards.