Putain, j’ai écrit une revue de presse !

La France sous le choc (L’Expression)

L’Expression exagère outrageusement. Toute la France n’est pas « sous le choc ». Non seulement je vais moi-même plutôt bien mais, il y a quelques jours encore, de passage dans la Grande ville, j’ai croisé un certain nombre de gens qui, tous, semblaient aller très bien. En tous cas, ils dépensaient leur argent durement gagné avec une prodigalité certaine et paraissaient satisfaits des biens vite fabriqués qu’ils recevaient en retour. Ceci dit, je n’ai pas lu l’article et n’ai par conséquent pas la moindre idée de la nature du « choc » sous lequel, si nous devons en croire le titre de L’Expression, nous serions ensevelis. Vous garderez donc présente à l’esprit la possibilité que nous soyons tous traumatisés sans que je le sache.

Brice Hortefeux compare Nicolas Sarkozy au général de Gaulle (Le Figaro)

Il n’existe véritablement qu’une seule manière de savoir si l’on peut comparer un individu A à un personnage B et, en l’occurrence, Sarkozy au général de Gaulle : se livrer à l’exercice inverse. Mais, parce qu’il est toujours préférable d’être ridicule dans l’intimité la plus totale, vous veillerez toutefois à tenter cette expérience loin des micros et des caméras.

La coalition anti-djihadiste étend ses frappes en Syrie et en Irak (20 Minutes)

Quelles sont les chances que les bombardements d’aujourd’hui règlent un problème engendré par les bombardements d’hier ? Je dirais même plus : quelles sont les chances que les bombardements d’aujourd’hui règlent un problème engendré par les bombardements d’hier sans qu’il soit nécessaire de bombarder à nouveau demain ?

La coalition frappe trois nouvelles raffineries aux mains de l’Etat islamique en Syrie (Le Monde)

Il aurait été à priori bien plus simple, plutôt que de détruire des raffineries qu’il faudra forcément reconstruire, d’ordonner aux compagnies pétrolières de ne plus acheter de pétrole provenant de l’Etat jurassique en Syrie. Mais le problème majeur que comportait cette solution simpliste est qu’elle n’aurait pas offert aux compagnies pétrolières la possibilité de toucher les grasses subventions étatiques grâce auxquelles elles pourront à la fois reconstruire les raffineries détruites et arroser les politiques qui, en prenant la décision de détruire ces raffineries, en auront généreusement permis la reconstruction. C’est d’ailleurs pour éviter que le simplisme ne l’emporte que, notamment aux Etats-Unis, les compagnies pétrolières, les grandes entreprises de construction et les fabricants de bombes s’arrangent toujours pour que des membres de leurs conseils d’administration entrent au gouvernement. Ce qui est d’autant plus logique et d’autant moins compliqué que, très souvent, ils en sortent.

Les musulmans doivent-ils s’excuser de l’existence des djihadistes ? (L’Express)

Non, ils n’ont pas plus à s’excuser de l’existence des djihadistes que je n’ai à m’excuser des invasives armées et multinationales de l’Occident chrétien. Par contre, que les musulmans le veuillent ou non, les fous de dieu sont issus de leurs rangs et ils se doivent à eux-mêmes, s’ils ne les approuvent pas (et l’écrasante majorité d’entre eux ne les approuve pas), de condamner haut et fort et sans relâche les barbaries commises au nom de leur idole et selon le mode d’emploi que constitue leur livre sacré. Ce qu’ils ne font, excusez ma franchise, que trop rarement à mon goût de râleur invétéré. Si les musulmans avaient pris l’habitude de dénoncer les ordures en leur sein aussi souvent, aussi promptement et aussi bruyamment qu’ils condamnent Israël et sa politique colonialiste ou les Etats-Unis et leur aventurisme militaire, ils ne subiraient pas aujourd’hui une telle pression de la part de ceux, médias à sensation ou formations politiques racistes, qui prennent prétexte de leurs trop nombreux silences pour nous vendre de la merde sur leur compte ou faire d’eux des terroristes en puissance. Il est également possible que, s’ils avaient exprimé plus tôt et plus clairement leur écœurement et leur différence, moins de jeunes musulmans seraient enclins à succomber aux discours fondamentalistes et, parfois, à s’embarquer pour la « guerre sainte ».

Je puis certes tout à fait comprendre qu’un pacifique musulman d’ici ou d’ailleurs se sente aussi étranger aux djihadistes que, depuis ma paisible campagne, je me sens moi-même étranger aux bombardiers de l’Otan mais, dans un cas comme dans l’autre, lui et moi avons affaire avec des pourvoyeurs de mort qui se parent de nos couleurs respectives pour imposer leur vision erronée du monde. A partir de là, nous avons deux choix : nous taire sous prétexte que nous ne sommes ni responsables ni encore moins coupables ou bien, après nous être assurés dans un dictionnaire que « s’excuser » et « condamner » ne sont pas synonymes, dire et redire merde aux crétins qui s’approprient et dévoient nos valeurs. Cela ne changera peut-être pas grand-chose au schmilblick mais il me semble en revanche tout à fait certain que se taire, fermer les yeux et se boucher les oreilles ne changeront jamais rien à quoi que ce soit. Et puis, ce sont les Allemands qui le disent dans une étude – ces mêmes Allemands qui fabriquent ce qui se fait de plus robuste en automobiles, outils électriques, appareils électroménagers et chancelières –, gueuler tout le temps améliore la santé et augmente l’espérance de vie.

Hommage à Hervé Gourdel : quand le FN dérape à Nantes (Francebleu.fr)

Un FN qui utilise à des fins publicitaires, et sans la putain de moindre honte, l’assassinat d’un Français par des fous furieux ne « dérape » pas. Bien au contraire, il est toujours sur la seule trajectoire qu’on ne lui ait jamais connue. Et il aurait tort de se gêner puisque sa stratégie, qui consiste à saisir tous les micros et à faire insidieusement croire que tous les musulmans sont des ennemis potentiels, semble fonctionner à merveille auprès de ceux des Français pour qui les titres d’une presse de plus en plus à sensation tiennent lieu d’opinions personnelles. D’où l’intérêt pour les musulmans d’utiliser la même méthode : occuper le terrain médiatique, comme ils viennent juste de le faire. Occuper le terrain médiatique et dénoncer encore et toujours (mais sans s’excuser) la barbarie djihadiste afin que les hordes de crétins qui, au final, font nos présidents et nos assemblées finissent par être persuadées qu’il ne saurait y avoir le moindre rapport entre leurs débonnaires voisins musulmans et les fous sanguinaires qui se disent également musulmans. Si le matraquage publicitaire fonctionne pour le FN et les marchands de lessive et de crèmes rajeunissantes, il n’y a aucune raison qu’il ne fasse pas aussi merveille pour ceux d’entre nos concitoyens qui ont le plus à perdre d’une arrivée au pouvoir de l’extrême-droite ou d’une droite extrême.

Les musulmans priés de condamner des terroristes : quelle folie ! (Rue 89)

Vu le nombre de jeunes paumés qui se radicalisent, parfois au point de partir combattre aux côtés des « terroristes », il n’est peut-être pas si dingue que cela que les musulmans condamnent enfin avec force le terrorisme qui porte leur nom. C’est même d’autant moins dingue que les jeunes qui partent tuer et mourir dans le désert sont leurs mômes à eux. En fait, la condamnation sans appel des fous par la communauté musulmane est même carrément bienvenue si l’on considère que ce sont toujours des musulmans qui sont les toutes premières victimes de terroristes musulmans. Ceci dit, je ne sais pas si les musulmans ont été « priés » de condamner (et, si oui, par qui) mais, à lire leurs discours actuels, je note que nombre d’eux semblent ne plus vouloir rester silencieux : « Il faut que les musulmans de France regardent les choses en face et dénoncent avec force la radicalisation » ; « Il faudrait que la majorité silencieuse s’exprime plutôt que de laisser la place à la petite minorité radicale » ; « On n’a pas assez pris nos responsabilités. […] C’est une erreur fondamentale »… Laissons les causer puisqu’ils ont quelque chose à dire qu’ils veulent que nous entendions.

Au Japon, au moins trente randonneurs victimes du réveil d’un volcan (Libération)

Je ne saurais, moi qui habite également dans une région où le tourisme dépend grandement de la présence de volcans, m’excuser pour les exactions d’un cratère nippon dans lequel je ne me reconnais nullement mais je tiens tout de même à dénoncer ses exactions avec la plus farouche énergie. Ne serait-ce que pour éviter qu’un électeur FN, égaré sur ce blog par le plus grands des hasards, ne puisse se livrer à un facho amalgame.

Sénatoriales : ouverture des premiers bureaux de vote (Nouvel Obs)

J’espère que vous n’avez pas cherché ces bureaux de vote car, voyez-vous, ils n’étaient ouverts qu’à une élite que l’on appelle « Grands électeurs ». Vous et moi ne sommes que des merdes bonnes à payer les impôts grâce auxquels ces souvent vieux et gras représentants du peuple que l’on appelle sénateurs peuvent mener des vies aussi inutiles que dispendieuses. Je ne pense que très rarement au Sénat, voyez-vous, mais, allez savoir pourquoi, dès que j’y pense, les deux premiers mots qui me viennent à l’esprit sont « dynamite » et « boum ». Il faut cependant dire à ma décharge que j’ai en horreur d’être représenté par des hommes et des femmes que je n’ai pas directement contribué à choisir. D’un autre côté, je dois reconnaître que, quand bien même l’on m’autoriserait à participer à ce vote, je ne vois pas du tout lequel des prétendants à cette sinécure de la République pourrait devenir l’ambassadeur de mes idées. Du coup, je me demande s’ils n’ont pas eu un peu raison de carrément se passer de moi.

Marine Le Pen justifie le cumul de mandats par les nouveaux sénateurs FN (Libération)

Si j’ai bien tout compris de cette justification, elle se résume ainsi : le FN était totalement opposé au cumul des mandats tant qu’aucun élu d’extrême-droite n’avait de mandats à cumuler. Depuis, il est pour et il vous emmerde.

« Est-ce que vous me prêtez deux neurones dans ma tête ? » – Nicolas Sarkozy sur France 2

Oui, je vous concède ces deux neurones que vous revendiquez avec fierté. Vous noterez toutefois, M. Sarkozy, que ma tête à moi, pourtant nullement exceptionnelle, en abrite entre 85 et 100 milliards et que je n’éprouve pas pour autant le besoin de me précipiter à la télévision pour m’en vanter.

La Manif Pour Tous revient (Le Parisien)

Aujourd’hui que la loi sur le mariage homosexuel est votée et que les trois-quarts des Français ne veulent pas que l’on revienne dessus (par ras-le-bol certainement), m’est avis que le retour de la Manif Pour Tous va bien plus faire chier la droite, passablement divisée sur la question, que le gouvernement, trop laminé pour avoir encore quelque chose à perdre. Ceci dit, qu’il s’agisse des homophobes ou de Sarkozy, le blogueur en moi est plutôt content de constater, en cette rentrée automnale, l’afflux de revenants versés dans un théâtralisme qui fait cruellement défaut à notre très fade président. Hollande, il faut bien l’admettre, peut enfourcher tous les scooters qu’il veut et toutes les actrices qu’il peut, il n’a et n’aura jamais le sens du spectacle total qui est la marque de ses adversaires précités.

Ebola : comment un malade a-t-il pu arriver jusqu’aux Etats-Unis ? (20 Minutes)

La possibilité qu’il ait pu arriver en caravelle ou en drakkar est tellement mince que je crois que nous pouvons raisonnablement opter pour l’avion.

Deux fois moins d’animaux sauvages dans le monde qu’en 1970 (Libération)

En revanche, ce même monde a vu la population humaine doubler pendant la même période et, à mon avis, tout cela fait trop de « même » dans une même phrase pour qu’il n’y ait pas un rapport, même indirect.

Etats-Unis. « Fait chier, je me casse » : une journaliste démissionne en direct (Le Progrès)

Il faut dire que cette jeune et ravissante journaliste à la peau d’ébène joliment satinée est également propriétaire d’un commerce de cannabis, d’où sa très extrême lucidité.

CharloGreene

Paris : la police à la rescousse de Valérie Trierweiler, encerclée par ses fans (Midi Libre)

« 59% [des Français] pensent qu’elle a eu tort de publier son livre. Reste 41% qui jugent qu’elle a « eu raison ». Petite précision : 4% des sondés ont lu le livre, 34% en « ont lu ou entendu des passages » et que 60% en ont « vaguement entendu parler. » »

Et 100 % de ces crétins ont le droit de vote. Et peut-être même le permis de conduire. Bref, si j’étais vous, je ferais gaffe en traversant la rue le jour des prochaines élections.

Ebola. Un Français sur deux se dit inquiet (Atlantico)

Après l’opinion des Français sur un livre qu’ils n’ont pas lu, voici maintenant leur opinion sur une maladie qu’ils n’ont pas attrapée.

En fait, le Christ était peut-être imberbe (Le Point)

Les raseurs le sont souvent. Nan, je déconne. En fait, c’est Rome qui, après une étude marketing, a décidé d’un look différent afin de mieux se distancer des djihadistes et de revaloriser son produit phare.

[Le cahier des charges de ce blog, que je viens de consulter à nouveau, ne dit pas un traitre mot sur l’usage de drogue très douce avant ou pendant la rédaction des revues de presse. Au temps pour moi. Et autant pour moi.]

« L’avortement ne libère pas la femme », dit Éric Zemmour (RTL)

On peut penser ce qu’on veut de Zemmour mais force est de reconnaitre que, pour asséner un truc pareil, il faut avoir des couilles.

Pour le PDG de Microsoft, les femmes ne doivent pas demander d’augmentation (Le Figaro)

Evidemment qu’elles ne doivent rien demander ni rien recevoir : les augmenter serait les encourager à acheter encore et toujours plus d’avortements.

Un chômeur sur cinq ne recherche pas de travail ! (Le Point)

Quant aux quatre autres, ils n’en trouvent pas. Comme quoi deux approches radicalement différentes peuvent conduire exactement aux mêmes résultats.

Approuvez-vous la suppression d’Écotaxe ? (Le Figaro)

A cette question, les lecteurs du Figaro ont répondu « non » à 73 %.

Ecotaxe_Sondage_2

Ce qui est d’autant plus intéressant que, l’an dernier à la même saison, ces crétins étaient 63 % à en réclamer la suppression à cor et à cri.

Ecotaxe_Sondage_1

Benzema : « L’objectif, c’est l’Euro » (Foot 365)

Je n’ai pas lu l’article et ne suis donc pas en mesure de vous préciser si Benzema a pour objectif de gagner encore plus d’argent ou de remporter le Championnat d’Europe de football. Ou les deux.

Travail. 40 000 emplois par an dans ce secteur d’ici 2020 (20 Minutes)

Il faudrait lire l’article pour en savoir un peu plus mais, à en juger par le seul titre, j’ai bien l’impression que 20 Minutes nous parle d’emplois dans le secteur du travail.

Facebook : les pseudos seront bientôt autorisés, sous conditions (Blog du Modérateur)

« Les membres concernés par cette nouveauté seraient : les travailleurs sociaux, les professeurs, les juges et les victimes d’agression. »

Sergent Poivre (mon pseudo sur FB) est quadruplement concerné par cette autorisation longtemps attendue car, après avoir été travailleur social et puis professeur dans des vies antérieures, il est maintenant devenu, par le biais de ce blog, une sorte de juge que les sentences parfois sans appel pourraient exposer au risque de devenir victime d’agression.

Dessin du jour (merci à je-ne-sais-plus-qui sur Facebook) :

pub clous

 

4 réflexions sur “Putain, j’ai écrit une revue de presse !

Z'avez un truc à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.