Coloscopies et nœuds du problème

Israël et le Hamas reprennent les hostilités, huit morts palestiniens (Libération)

Gaza, Etat Islamique, Chrétiens d’Irak, Yézidis, Ukraine, Ebola, émeutes raciales aux Etats-Unis… Putain, les pauvres, que leur impécuniosité condamne à de tristes vacances devant un écran de télé, sont vraiment gâtés par l’actualité en cet été pourri. D’habitude, hormis quelques accidents de train ou de bus et une poignée de noyades ici et là, c’est à une bien morne vie par procuration que la saison estivale les convie. Or, si les catastrophes routières ou ferroviaires bien ourdies génèrent souvent des images apocalyptiques et d’émouvants témoignages que les voix chevrotantes des survivants rendent difficilement compréhensibles, les noyades n’ont rien pour elles. Faute d’images, elles se résument à de brefs comptes-rendus que même le mieux payé des journalistes ne saurait vivifier. Cette année, par contre, la grille des programmes est si relevée qu’aucun miséreux, pour peu qu’il soit honnête, ne pourra dire qu’il n’en a pas eu pour ses allocations.

Les images de l’exécution de James Foley tapissent les profils Facebook des pro-djihad (L’Express)

A mon avis, il ne faut pas être bien dans sa tête pour se repaître de l’exécution d’un journaliste qui n’émarge pas à TF1 ou à M6.

François Hollande « révolté » par l’exécution de James Foley (Nouvel Obs)

Vous voyez ? Aucune personne normale ne décèle la moindre charge comique dans l’exécution d’un type qui n’est pas un simple tronc surmonté d’une tête à claps.

Gaza : comment François Hollande a durci son discours (Le Monde)

Personnellement, je le trouve bien plus flaccide aujourd’hui qu’il condamne Israël du bout des lèvres que, le mois dernier, lorsqu’il suçait Netanyahou, le nœud du problème, à pleine bouche.

Niqab : une princesse qatarie se fait arracher son voile par… le chef du protocole (Biladi.fr)

Si je dois en croire la photo qui illustre cet article, les princesses qataries ne se distinguent en rien, qui font leurs grosses commissions comme toutes les femmes.

Princesse qatarie

Reportage à l’intérieur de l’État islamique (Le Figaro)

Ne vous laissez pas rebuter par cette expression de « reportage à l’intérieur », dont j’admets volontiers qu’elle évoque une peu ragoûtante coloscopie, car il parait qu’il s’agit là d’un document assez remarquable. Cliquez sur l’image ci-dessous pour y accéder.

Islamic State Documentaire

Syrie-Irak : Comment l’Etat Islamique se finance-t-il ? (JOL Press)

« L’une des principales sources de financement de l’EI est le trafic de pétrole et de ses dérivés. Mais ce ne sont pas eux qui vendent directement : ils utilisent les vieux réseaux, actifs entre la Syrie, la Turquie, le Kurdistan ou l’Iran. »

Je me fous un peu de savoir quels réseaux mafieux vendent du pétrole pour le compte de l’EI. Je préférais de très loin savoir quelles compagnies l’achètent, le raffinent et me le refourguent.

Israël : pourquoi Netanyahou condamne l’enquête de l’ONU (JOL Press)

Son argumentation s’articule autour de deux axes principaux qui, sans trop dénaturer leur formulation, peuvent se résumer ainsi : « les autres font bien pire » et « j’ai été élu ». Dans la mesure où il n’a pas encore évoqué l’antisémitisme, on peut toutefois supposer qu’il opte pour une réponse graduée face aux menaces de l’ONU. Mais gare à elle si elle persévérait dans sa volonté d’enquêter car, alors, il lui en cui… il lui en coûterait.

Bombardements en Irak: ce qu’en pensent les Américains (JOL Press)

Titre mensonger : ce n’est pas un article sur ce que pensent les Américains mais un article sur ce que pensent les organes de presse américains qui pensent les pensées que les Américains font ensuite leurs sans plus y penser. J’admets cependant que la nuance est subtile.

« Face à la menace de l’Etat islamique, la chute d’Assad devient secondaire » (JOL Press)

Elle devient même d’autant plus secondaire que ce sont les tentatives de le faire chuter qui, couplées au renversement de Saddam Hussein (et, peut-être, de Kadhafi), sont la cause primaire de l’essor fulgurant de l’EI. En outre, la Syrie a si peu de pétrole depuis une vingtaine d’années que, très bientôt, elle devra en importer. Et ça, tous les pays qui n’ont jamais été envahis par les armées et les compagnies pétrolières occidentales vous le diront, c’est une carence qui garantit contre bien des excès.

Pour les Etats-Unis, l’Etat islamique « va au-delà de tout autre groupe terroriste » (Le Monde)

Autrement dit, il constitue une véritable aubaine pour ce qui est de maintenir la peur parmi la population et justifier encore plus de lois et de pratiques sécuritaires. C’est bien simple : si l’EI n’existait pas, il faudrait l’inventer.

Primaires UMP: Alain Juppé est-il trop vieux pour être président de la République ? (20 Minutes)

Je ne saurais vous dire s’il est ou n’est pas trop vieux. En revanche, il a déjà été condamné juste ce qu’il faut pour que ce ne soit pas incurable.

Pour Brigitte Bardot, Marine Le Pen est « la Jeanne d’Arc du XXIe siècle » (RTL)

« Je continue à choquer les simples d’esprit, les médiocres et les sectaires. »

Quelque chose doit forcément m’échapper car c’est très exactement l’électorat le pénien que B.B. se vante de choquer.

Brigitte Bardot, « Française de souche lointaine et fière de l’être ! » (Dontmiss.fr)

C’est le destin des anciennes belles plantes que de devenir « souche lointaine ». Bref, pas de quoi se faire mousser aujourd’hui qu’elle est couverte de plus de champignons qu’elle n’hébergeait autrefois de nœuds.

L’Espagne émue par un bébé migrant arrivé seul sur les côtes espagnoles (Big Browser – Le Monde)

Comme quoi les noirs et les bougnoules, c’est comme la plupart des animaux : c’est mignon quand c’est petit.

Tous des BD ! (2)

Martine_KurdesMartine_Poutine Martine_PerpignanMartine_Gaza Martine_IsraelMartine_YézidiMartine_Malaysia Airlines

Tous des BD ! (janvier 2014)

Duck and Cover !

Duck and cover

N’attendez pas l’explosion d’une bombe atomique dans votre quartier pour apprendre deux mots d’anglais !

Let’s take a trip

The Electric Flag, formation à la confluence du rock, du blues et de la soul (voire du jazz), n’est pas, malgré un succès retentissant dans les années 1967 et 1968, le groupe américain qui a le mieux traversé les Sixties et les deux océans qui bordent les Etats-Unis. Il fut pourtant, à mon avis, ce que l’on qualifiait à l’époque de « supergroupe », à savoir la réunion de musiciens déjà connus ou reconnus – et souvent très talentueux (Cream, par exemple, est certainement le « supergroupe » le plus emblématique de l’époque).

Je ne vais pas entrer dans le détail des CV des musiciens qui formaient The Electric Flag pendant sa première période (la seule qui m’intéresse vraiment) mais sachez tout de même que, à ses débuts, ce groupe se composait, entre autres, de Mike Bloomfield (ex-Paul Butterfield Blues Band et ex-musicien de Bob Dylan), de Harvey Brooks (Bob Dylan), de Buddy Miles (ex-musicien de Wilson Pickett, pote de bœuf de Jimi Hendrix et futur membre du Band of Gypsys du même Hendrix), de Barry Goldberg (Howlin’ Wolf, Muddy Waters, Bob Dylan, etc.) et de Nick Gravenites (ex-Paul Butterfield Blues Band, auteur-compositeur-interprète-producteur de génie à qui Janis Joplin, parmi d’autres, doit plusieurs hits, etc.).

The Electric Flag a vu le jour en 1967 et, avant que Mike Bloomfield ne quitte le groupe dont il fut le véritable fondateur, a sorti deux enregistrements et donné une série de concerts (dont une apparition remarquée au Festival de Monterey) qui eurent une influence non négligeable sur la musique américaine des années 60 et 70. Le premier de ces enregistrements est la bande-son de The Trip en 1967 (un film de Roger Corman sur un scénario Jack Nicholson, avec Peter Fonda et Dennis Hopper – qui, deux ans plus tard, seront les motards d’Easy Rider). Le deuxième enregistrement, A Long Time Comin’ (1968), est le premier album officiel du groupe. Moins pop et moins psychédélique que The Trip, A Long Time Comin’ est plus axé sur de la soul mâtinée de rock et de blues. De mon point de vue, il constitue un album tout à fait remarquable, dont j’irai jusqu’à dire qu’il devrait figurer dans toute collection d’albums des années 60 qui se respecte.

Electric Flag

Après le départ de Mike Bloomfield, The Electric Flag tentera de poursuivre l’aventure sous la direction de l’excellent Buddy Miles mais le cœur n’y est plus vraiment. Miné par une série de problèmes – dont des problèmes de drogue, bien sûr, puisque nous sommes dans les années 60 – le groupe ne sortira qu’un seul album (An American Music Band, 1968) qui, bien que de bonne facture, n’égale pas son prédécesseur.

Pour l’anecdote, sachez que, si un morceau de The Electric Flag, déjà présent dans The Trip, fut également utilisé pour le film Easy Rider, celui-ci n’apparait pas sur la bande-son officielle.

Je vous propose maintenant – de toute façon, c’est à ça que je voulais en venir dès le début – de regarder trois vidéos. La première est un extrait du film The Trip. Quant aux deux autres, il s’agit d’une partie de la prestation de The Electric Flag au Festival de Monterey, en 1967.

Enjoy.

Nous sommes tous Yézidis. Nan, je rigole

« Les djihadistes ont tué des Yézidis avec des hachoirs » (Le Matin)

Non mais quelle fracassante entrée en scène des Yézidis ! Il y a encore un mois, personne, hormis eux-mêmes et peut-être quelques satellites météorologiques, ne savait qu’ils existaient et, aujourd’hui, v’là-t-y pas que ceux d’entre eux qui ne meurent pas de faim et de soif dans le désert à une heure de grande écoute se font mitrailler, assommer, débiter, enlever, violer et que la presse internationale, unanime, leur consacre des articles dithyrambiques. Putain, on n’avait pas vu passage aussi instantané de l’anonymat à la gloire depuis Marion Cotillard.

Irak : les Yazidis, boucs émissaires des djihadistes, obligés de fuir la région (TF1 News)

S’il n’est certes pas amusant d’être les boucs émissaires des djihadistes, il existe cependant un destin mille fois pire : être leurs chèvres. Reste à savoir si, comme moi, les boucs en question sauront voir le bon côté de la chose.

Mort depuis au moins six ans, un homme est retrouvé momifié à son domicile (20 Minutes)

S’il s’était agi de Giscard, comme j’admets l’avoir d’abord pensé, le titre aurait été légèrement différent : « Momifié depuis au moins six ans, un homme est retrouvé mort à son domicile ».

Bientôt la fin du cauchemar pour les Yézidis ? (L’Alsace)

Bah… au moins, ils auront eu leur quart d’heure de célébrité.

Yézidis_TV

Israël/Palestine: pour un « J’aime Israël » sur Facebook, un étudiant malaisien risque la prison (Huffington Post)

Les Européens s’insurgent lorsqu’un Malaisien risque la prison pour un « J’aime Israël » mais, en même temps, ils trouvent normal qu’un des leurs surpris en flagrant délit d’apologie du nazisme soit puni. Va-t’en comprendre.

[J’admets avoir opté un parallèle qui ne choquerait pas outre mesure car il est des sujets qui, de par la nature exceptionnellement chatouilleuse des gens qu’ils impliquent, réclament une extrême prudence et un grand sens de la modération.]

Penelope Cruz et Javier Bardem placés sur la liste noire à Hollywood (Rfi)

« Penelope Cruz et Javier Bardem seront désormais interdits de certains studios, à Hollywood. Leur faute, c’est d’avoir pris position en faveur des Palestiniens, fin juillet, dans la presse espagnole. Certains producteurs ne veulent en effet plus jamais les voir dans leurs films. »

Si prendre position en faveur de la Palestine ne conduit pas encore en prison de ce côté-là du monde, il semblerait bien que cela mène déjà au bannissement.

Crash de Malaysia Airlines en Ukraine : 127 victimes identifiées (Air-Journal)

Est-ce que vous aussi avez remarqué l’étrange silence qui, depuis quelques semaines, s’est abattu sur les capitales occidentales ? Et ben, ce n’est pas parce qu’elles seraient maintenant saisies d’un doute quant à la véritable identité des responsables du crash mais simplement pour des raisons de santé : hurler des imprécations leur a filé une extinction de voix dont elles profitent pour se taire.

Tunisie, Ghannouchi rassure les femmes (TSA – Tout Sur l’Algérie)

La frontière entre « rassurer » et « faire flipper grave » doit être bien plus tenue et poreuse que je ne le pensais car Ghannouchi, dont je rappelle qu’il est un islamiste, a plus ou moins déclaré que le salut des divorcées, des veuves et des « femmes à l’âge avancé » que personne ne daigne besogner se trouvait dans le mariage avec de jeunes étalons, qu’il a engagés pour le coup à ne pas être « rebutés » par cette engeance délaissée. Tout ça à l’occasion de la Journée de la femme. Quelle conne, ce mec !

Mouvement de blindés russes près de la frontière ukrainienne (Le Soir)

« Mouvement de blindés russes » ? La propagande est telle dans ces contrées-là que, s’il s’en tourne, il ne s’agit que de poivrots qui vacillent.

La France entend rester « la 5e puissance économique du monde » (Le Figaro)

Ce sont bien évidemment des conneries. Tout le monde le sait, à commencer par Hollande, leur auteur. N’empêche qu’entendre rester sa place, dès lors que celle-ci n’est pas la première, dénote un manque d’ambition caractérisé qu’aucun professeur, par exemple, ne supporterait de ses élèves. D’un autre côté, si Hollande avait dit qu’il comptait faire de la France la plus grande puissance économique du monde, l’hilarité planétaire aurait été telle que les Yézidis retombaient immédiatement dans leur anonymat originel.

Corée du Sud: le pape dénonce les affres du matérialisme devant 45 000 fidèles (RTL.be)

Combien vous pariez que cette dénonciation devant des dizaines de milliers de témoins ne l’empêchera nullement de rentrer à Rome à bord de son confortable et bel avion de métal plutôt qu’à pied ?

Irak : l’ONU adopte des mesures contre les jihadistes (Nouvel Obs)

« L’ONU a adopté vendredi soir une résolution visant à… »

Depuis quand une résolution de l’ONU, qui est un texte qui ne mange pas de pain, s’apparente-t-elle à des mesures, qui sont des moyens que l’on met en œuvre ?

Ebola : Médecins sans frontières débordé par l’épidémie (Le Parisien)

A mon avis, il faudrait lire l’article pour savoir si, par ce « débordé », MSF avoue son impuissance ou se plaint égoïstement de la surcharge de travail. A noter que l’agence de notation Moody’s, dont j’ai découvert pour l’occasion qu’elle s’intéressait autant aux virus tropicaux qu’à la mauvaise Grèce, vient de publier un rapport dans lequel, au risque de s’enliser dès l’introduction dans les sables émouvants d’une compassion handicapante, elle a courageusement consacré à l’aspect humain de l’épidémie six mots chargés d’une émotion difficilement contenue : « Beyond the tragic loss of life…»

Hollande célèbre l’union de la France et l’Afrique dans les combats en 1944 (20 Minutes)

70 ans plus tard, l’exploitation par la puissance coloniale d’une chair à canon africaine qui n’a ni voulu ni déclenché la guerre est devenue une sublime « union de la France et de l’Afrique ». Faudra pas s’étonner si les Africains n’adhèrent pas à cette patine.

Irak, Gaza, Ebola : peut-on tout montrer lors des journaux télévisés ? (Le Figaro)

Si l’on interdit aux journaux télévisés de montrer tout et n’importe quoi, ça va vite se voir qu’ils n’ont rien à dire.

Comment apaiser corps et esprit le soir au coucher (Le Figaro Madame)

Je ne ferai aucun commentaire sur cet article dont la publication dans Le Figaro Madame me laisse à penser qu’il est uniquement destiné à des femmes de droite.

Quand BHL lit Hôtel Europe à Odessa (La Règle du Jeu)

Je ne vois absolument aucune raison de vous épargner les passages les plus insoutenables de cet article gonzo à la gloire de BHL alors que j’en ai moi-même subi la totalité. Non mais !

« Le puissant Dniepr coulait non loin.

[…]

Bernard-Henri Lévy […] acteur improvisé de lui-même, cœur et âme mis à nu, homme solitaire égaré dans une nuit de sainte colère où le monde se défait jusqu’à la lie, jusqu’à parfois la folie.

[…]

Le public est resté, happé par la véhémence et l’ordre impérieux du discours d’un homme seul […] sentinelle hallucinée des catastrophes.

[…]

Quant à Lévy, costume noir, mèche folle, corps dandy infatigable, les Dieux du Théâtre, ce soir-là, étaient au-dessus de sa tête, grand rebelle. »

Blindés russes en Ukraine : Washington et l’UE montent au créneau (Metro News)

Profitons de l’occasion pour réviser l’architecture militaire ukrainienne.

Créneaux

Créneaux

Pont Lévy

Pont Lévy

« Je suis peut-être en sécurité maintenant, mais j’ai perdu mon âme dans cette fuite. S’il vous plaît, aidez-nous » – Un réfugié yézidi

Il veut que nous, Occidentaux, l’aidions à retrouver une âme, c’est ça ? Il ne préfèrerait pas plutôt un iPod ou de la crème anti-rides ?

Entrer sans recul dans ce qui ressort de l’histoire

Avec quelle équipe Nicolas Sarkozy compte-t-il revenir en politique ? (Le Monde)

La même équipe, très exactement la même équipe. Je ne vois d’ailleurs pas comment il pourrait faire autrement puisque l’UMP est toujours affublée des mêmes gueules. Et si on nous dit que Sarkozy « compte », c’est certainement que les donateurs, que je n’imagine pas non plus très différents de la première fois, ont déjà été sollicités avec bonheur. Je rappelle toutefois que, ce coup-ci, les visites chez la Bettencourt seront plus discrètes et que Kadhafi sera forfait.

De nouvelles manifestations pro-palestiniennes prévues en France (Libé)

Encore ?! Je me demande si, afin de prévenir toute indigestion chez les spectateurs que nous sommes, une quelconque haute autorité ne devrait pas imposer un temps d’antenne maximal aux événements. Je ne veux pas dire par là que les tragédies qui traînent en longueur doivent cesser au bout d’un certain laps de temps – mon dieu, qui suis-je pour dire aux Israéliens et aux Palestiniens qu’ils ne peuvent tuer et encore moins mourir éternellement ? – mais plutôt que, au-delà d’une certaine durée, on ne devrait plus les couvrir du tout. Je sais bien que, compte tenu de la faible capacité d’attention des journalistes et des audiences, c’est déjà plus ou moins le cas mais ce que je propose ici, c’est que l’on impose des dates officielles de péremption aux actualités afin qu’elles restent des actualités. A nous attarder des semaines ou des mois sur des nouvelles qui, par définition, ne sont nouvelles que dans leurs premières heures, nous sortons du domaine de la nouveauté et de l’exécution en cours pour entrer sans recul dans ce qui ressort de l’histoire et des achevés.

Réserve de l’opinion française face au conflit israélo-palestinien (Libé)

Qu’est-ce que je vous disais : les gens en ont soupé du réchauffé ! Ils réclament à cor et à cri qu’on leur montre maintenant des hécatombes dont ils ignorent encore tout. Ils veulent être surpris, dépaysés et peut-être même carrément désorientés. A trop les bassiner avec la même tragédie, on finit inévitablement par les pousser dans les bras de la circonspection.

Manifestations pour Gaza : mobilisation en baisse en France (Le Parisien)

Tiens, même les manifestants en ont marre de se voir à la télé et en unes des journaux !

Gaza : Israël et le Hamas ont conclu un cessez-le-feu de 72 heures (Metronews)

Eux aussi sentaient que le public commençait à se lasser et ils ont décidé d’un commun accord d’interrompre leur sitcom. Ce n’est certes que momentané mais, en 72 heures, on devrait avoir le temps d’aller pisser, de casser une graine et de zapper sur les chaînes où se jouent d’autres drames tout aussi prenants. Ils auraient certes pu faire plus long mais ils craignaient que les téléspectateurs, trop reposés, ne finissent par oublier l’intrigue.

En plein conflit en Irak, Obama part en vacances (L’essentiel)

Il ne va pas non plus rester chez lui, planté devant la télévision, pour regarder un truc dont même lui, qui en est pourtant co-scénariste et accessoiriste, ne sait plus s’il s’agit d’un énième remake ou d’un ixième épisode. A sa place, j’irais moi aussi ramasser des douilles de mollusques sur la plage de Martha’s Vineyard.

Irak : la France prête à prendre toute sa part pour aider les civils (Romandie)

C’est à toute la part que la France se dit prête à prendre pour aider ces civils qu’un observateur non-averti peut apprendre à faire la distinction entre des chrétiens d’Irak et des musulmans de Palestine. Les premiers, qui de par leur confession ont déjà fait la moitié du trajet sur le chemin de la rédemption, méritent assistance et compassion. Quant aux derniers… ben, ils sont toujours doublement bougnoules.

Gaza – Ce mot me fatigue, m’irrite et m’agace (Dreuz.info)

C’est un « chrétien néo-conservateur et pro-israélien » qui le dit et il précise, au cas où la fatigue, l’irritation et l’agacement qu’il avoue ne clarifieraient pas immédiatement sa position chrétienne, néo-conservatrice et pro-israélienne, que les enfants tués à Gaza, quand bien même ils sont effectivement tués par des missiles « juifs israéliens », ne sont pas tués par « la faute des juifs israéliens » qui leur tirent en veux-tu en voilà des missiles de même confession et de même nationalité sur la gueule mais uniquement à cause de « la politique hallucinée des sociopathes du Hamas ». Cet auteur a cependant pour circonstance atténuante à la fatigue, à l’irritation et à l’agacement que fait naître en lui la mort de quelques centaines d’enfants gazaouis d’avoir été le porte-parole de Nestlé. A noter que je n’ai pas réussi à m’inscrire sur le site Dreuz.info et n’ai donc pas pu lui demander si, de son point de vue, on pouvait totalement disculper les tronçonneuses et les bulldozers de Nestlé et rejeter l’entière responsabilité de la disparition des forêts primaires sur la seule gourmandise « hallucinée » des amateurs de confiseries dans lesquelles Nestlé introduit de l’huile de palme.

D’un autre côté, il se peut aussi que, loin d’être le mauvais bougre que suggère sa position chrétienne, néo-conservatrice et pro-israélienne, l’agacé ne soit qu’un de ces nombreux spectateurs avides de nouvelles nouvelles que le rabâchage fait sombrer dans la plus extrême des circonspections. En fait, cela se peut d’autant plus que, dans les derniers paragraphes de son article, il semble militer en faveur d’un renouvellement de l’info. Renouvellement auquel j’admets souscrire en partie : si, comme lui, je suis particulièrement excité à l’idée que la presse nous transporte enfin vers d’autres latitudes pleines de « lapidées », de « crucifiés », de « décapités » et d’inertes enfants chrétiens, kurdes ou – c’est nouveau, ça vient de sortir – yézidis que je subodore tous photogéniques, je préférerais par contre me taper l’épisode le plus lent de l’inspecteur Derrick plutôt que de regarder des inconnus en train de mourir par manque « d’eau et de nourriture ». Mais il faut dire que je ne supporte pas les agonies qui, de par leur format, ne s’insèrent pas entre deux pages de pub.

Yézidi

Nos amis ce sont les soldats israéliens et non pas les terroristes du Hamas (Dreuz.info)

Personnellement, j’ai un avis très différent de l’agacé (et oui, c’est encore lui qui commet cet article) et jamais je n’inviterai à ma table ni ne financerai des psychopathes, qu’ils émargent au Hamas ou à l’armée israélienne. A noter que cet article a pour but de recueillir des fonds auprès de lecteurs français afin de pourvoir, entre autres, « aux dépenses d’équipements médicaux non prévues par les budgets de l’armée israélienne ». Autrement dit, nous avons là une force militaire qui, malgré son surarmement, à moins que ce ne soit justement à cause de son onéreux surarmement, n’a pas pensé à acheter suffisamment de sparadrap et de mercurochrome pour soigner les bobos de ses propres soldats et doit maintenant faire la manche en France. Putain, même dans la pacifique petite école rurale où je travaille, on est plus prévoyant que ça. Et c’est fort heureux car je ne crois pas que notre ministère de tutelle nous autoriserait à chercher un financement auprès de donateurs israéliens.

Israël devra peut-être reprendre quelques parties de Gaza (Times of Israel – France)

« Une bande déjà étroite que l’on rétrécit encore finira inévitablement par ressembler un jour à une jugulaire. » – Lao Tseu, Ecrits apocryphes.

« Nous n’allons pas régler le problème [iraquien] en quelques semaines » – Barack Obama

Cela est même d’autant plus plausible que semer la merde vous a pris des années.

La France s’apprête à livrer des équipements de premier secours en Irak (France 24)

Je ne voudrais pas dire trop de mal d’Israël, surtout quand le fait d’en dire très peu fait déjà de vous un antisémite, mais je ne crois pas qu’Israël, dont nous savons maintenant qu’elle manque de pansements pour ses propres soldats, enverra quoi que ce soit aux chrétiens d’Irak et à ces nouveaux venus sur la scène internationale que sont les Yézidis.

Déficit : l’UE doit tenir compte de l’aide militaire en Irak de la France (Challenges.fr)

Faut-il que nous soyons bons – et que la région regorge de pétrole – pour que nous soyons prêts à nous endetter encore plus que ce n’est déjà le cas pour des gens dont nous nous foutions encore royalement le mois dernier, quand les islamistes étaient toujours assez loin des puits de… des populations aujourd’hui en danger.

Nigeria : atterrissage d’urgence d’un vol Air France après une fausse… (Google Actualités)

Sur le portail de Google Actualités, on ne voit pas le dernier mot de ce titre, remplacé par des points de suspension, et il faut donc le deviner. Pour ma part, je penche pour « blonde » plutôt que pour « alerte ». Non pas parce que cela n’aurait pas le moindre sens mais parce que je veux croire dur comme fer qu’il existe çà et là des nouvelles inédites et pleines de bonne humeur.

Les anti-arabes disent que je suis anti-juifs. Bof…

Manif pour Israël : « la réponse aux manifestations anti-juifs » (Libération)

« Manifestations anti-juifs »… Putain, c’est un sacré raccourci que de réduire les récentes manifestations de soutien à la Palestine et/ou de protestation contre la campagne militaire israélienne à des « manifestations anti-juifs ». Des antisémites étaient certes présents et il faudrait être sacrément malhonnête pour le nier. Des types qui hurlent « mort aux juifs » – et, de ceux-là, il y en eut – n’ont jamais été, ne sont pas et ne seront jamais de simples antisionistes, d’ordinaires opposants à une politique qu’ils réprouvent : ils sont des racistes de la pire espèce, de ceux qu’il ne faudrait pousser ni beaucoup ni très longtemps pour qu’ils se transforment en assassins ou en génocideurs. Mais ces ordures-là, déjà bien trop nombreuses dès lors qu’il en existe un seul exemplaire, ne représentaient qu’une petite fraction des manifestants. Le gros de la troupe a su défiler et exprimer sa réprobation, n’en déplaise à ce qui nous sert de gouvernement et aux institutions qui s’imaginent représentatives de tous les juifs de France, de manière parfaitement légale et civilisée.

Je ne tiens pas toujours mes compatriotes en haute estime, je pense même plus souvent qu’à mon tour qu’ils font parfois de remarquables crétins, mais j’ose croire que, dans l’ensemble de la population, on retrouve les mêmes proportions que dans les manifestations de soutien aux Palestiniens et que seule une fraction de tous les Français qui ont la politique israélienne en horreur est véritablement, viscéralement antisémite. L’immense majorité – permettez-moi de persévérer dans ma croyance – est tout simplement écœurée, choquée, ébranlée par ce que subit devant ses yeux une population presque sans défense ni structures livrée à la fureur d’un état parfaitement organisé qui, non content d’être surarmé, est en outre soutenu politiquement, moralement, militairement et/ou financièrement par quelques-unes des principales puissances économiques et militaires de ce monde (dont la France, qui semble vouloir compenser une moindre puissance en faisant montre d’une grande ardeur).

Mais bon, adoptons une seconde le point de vue de ces quelques centaines ou milliers de pro-israéliens qui sont descendus dans la rue et imaginons que d’être révolté par la politique colonialiste menée par les gouvernements israéliens successifs et la rage insensée dont sont empreintes leurs opérations militaires fasse de moi une merde « anti-juifs » plutôt qu’un opposant politique : est-ce que cela ne n’obligerait pas alors, du fait de cette réciproque stupide que l’on croit souvent devoir aux gens qui vous insultent, à considérer que tous les juifs qui sont révoltés par l’immonde charte du Hamas et ses tirs de roquettes sont eux d’abjects « anti-arabes » ? Non mais allô quoi, vous voyez un peu où cela pourrait tous nous mener si j’étais assez crétin pour être aussi abruti que cette poignée d’individus qui, parce qu’elle n’aime pas ce que je pense et exprime sans la moindre haine raciale, se croit permise de me reléguer sans autre forme de procès au ban de l’humanité ?

« Un exode des juifs a commencé en Belgique » (Lalibre.be)

« L’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne a publié il y a quelques mois une étude sur la discrimination et les crimes contre les juifs en Europe. Il en est ressorti que la Belgique était, juste après la France et la Hongrie, l’un des plus mauvais élèves. Dans notre pays, 28 % des personnes interrogées disaient avoir été la cible au cours des douze derniers mois d’insultes verbales, de harcèlement ou d’attaques physiques pour le simple fait d’être juif… »

Personne ne peut nier la réalité de l’antisémitisme. Nul ne peut contester que des juifs sont régulièrement insultés ou frappés parce qu’ils sont juifs, parce qu’ils appartiennent à une communauté que certains fachos, certains musulmans et quelques autres individus, moins politisés ou moins dévots mais tout aussi farcis de préjugés haineux, détestent avec la plus farouche énergie. La détestation extrême du juif s’expose, s’affiche, se révèle sans honte – et de plus en plus souvent, me semble-t-il – dans nombre de discours et sur maints sites (jetez, par exemple, un coup d’œil aux commentaires des lecteurs sur Yahoo Actualités, site où il ne semble exister nulle modération).

Mais si, comme toute personne un tant soit peu sensée, je ne peux disconvenir que traiter un type de « youpin », le cogner parce qu’il porte une kippa, l’accuser de tous les maux de la terre au simple prétexte qu’il est juif, dessiner des croix gammées sur une synagogue et profaner un cimetière juif (liste non-exhaustive) sont des actes indéniablement racistes, je vais toutefois prendre le risque d’être mis au ban de l’humanité anti-anti-juifs en émettant une critique : l’étude de l’Agence des droits fondamentaux de l’UE, qui « couvre les réponses de 5 847 personnes juives des huit pays dans lesquels résident, selon les estimations, environ 90 % de la population juive de l’UE », poursuit le noble but – c’est dit sans ironie – de combattre l’antisémitisme, qui est « un exemple inquiétant de la manière dont des préjugés peuvent perdurer à travers les siècles ». Or, dans le tableau 7 de cette étude, je découvre que pour 34 % des juifs de Belgique, 36 % des juifs de Hongrie et, purée, 42 % des juifs de France (ces trois pays sont les « mauvais élèves » cités plus haut) la critique d’Israël par un « non-juif » est un acte antisémite. Et, ça, je veux bien être pendule dans la minute si ce n’est pas également un « inquiétant » mais très bel « exemple » d’un détestable « préjugé » qui a tendance à « perdurer », à la seule différence que, cette fois-ci, ce serait une part non négligeable des victimes qui s’en rendrait coupable.

Ceci étant maintenant dit et donc derrière nous, sachez que je n’ai pas pu lire l’article de Lalibre.be, ouvert seulement aux abonnés, et que je ne saurais par conséquent vous dire combien des 40 000 juifs de Belgique ont émigré ou ont pour projet d’émigrer et vers quel pays de la planète se porte leur choix (là, je veux bien être pendule si je ne fais pas montre d’une ironie certaine). Je ne peux décemment pas affirmer ici-même que je les regretterai ou que je ne les regretterai pas, non pas parce que je serais aussi antisémite qu’indifférent à leurs projets d’avenir mais, plus simplement, parce que je n’habite pas en Belgique. Non, moi, ce qui m’intéresse, c’est que tous les Français juifs, que je considère Français avant d’être juifs, aient autant de considération que moi pour eux-mêmes. En d’autres termes, j’aimerais bien que tous, et non pas seulement certains, se considèrent suffisamment français pour ne pas nous faire chier avec leur terre promise autant et aussi souvent que les rastas avec leur Ethiopie fantasmée. Je tiens toutefois à préciser, au cas où cela serait nécessaire, que je ne suis pas non plus Mère Theresa et que l’estime que je porte à mes compatriotes juifs ne s’étend surtout pas à la minorité qui estime qu’il est de son devoir d’aller servir dans l’armée israélienne ainsi qu’à ceux, légèrement plus nombreux comme on vient de le voir, qui ne veulent entendre que de l’antisémitisme dans la liberté de critiquer la politique israélienne. Mon estime ne s’étend pas plus à BHL. Mais, lui, c’est différent car il se trouve que je ne supporte ni ses chemises ouvertes jusqu’au nombril, ni ses pensums et encore moins, quel que soit le sujet, tout ce qu’il peut dire devant une caméra et, si ça lui arrive parfois, hors caméra. Il pourrait être chrétien et Auvergnat de souche que cela ne changerait rien.

« L’opinion publique britannique a le fort sentiment que la situation est devenue intolérable pour la population civile à Gaza et qu’il faut réagir, et nous sommes d’accord avec cela. […] Nous devons obtenir l’arrêt des massacres » – Philip Hammond, ministre britannique des Affaires étrangères

Je sens qu’on va finir par se retrouver si nombreux au ban de l’humanité qu’il faudra peut-être lui adjoindre des strapontins.

« C’est un scandale du point de vue moral et un acte criminel. Cette folie doit cesser. » Ban Ki-moon

Tiens ! Même le Ban des nations se met au ban de l’humanité depuis son siège onusien.

Nouveau bombardement meurtrier d’une école de l’Onu à Gaza (Le Figaro)

Le Hamas a-t-il déjà planqué des roquettes dans une école de l’Onu ? Oui, l’Onu elle-même l’a reconnu. Le Hamas est-il une organisation qui a troqué les raisonnements contre de bien plus simples « Allah U Akbar » ? Oui, leur charte en témoigne. Mais il n’en reste pas moins, aussi crapuleux soit-il, qu’il fait un ennemi bien faible et que le titan israélien, qui aime à se vanter d’avoir une des armées les mieux entraînées du monde, montre bien peu d’humanité qui, pour le vaincre, n’hésite pas à user de presque tous les formidables moyens militaires à sa disposition et, ce faisant, tue sciemment et sans scrupules des multitudes de vies qu’il sait pourtant innocentes. Or l’humanité, Israël devrait le savoir mieux que n’importe qui d’autre, est la qualité qui sépare les êtres normalement constitués non des animaux, peu enclins aux massacres indiscriminés, mais d’une division SS en maraude (là, j’aggrave mon cas, non ?). On croit assister à un cauchemar en direct, à une aberration : les victimes d’hier et leurs descendants semblent être passés de l’autre côté du miroir et, malgré les « valeurs morales universelles » et le respect de « la dignité de la vie humaine » dont ils aiment à dire qu’ils sont l’un des quatre piliers de leur armée, devenus étrangement semblables aux bourreaux fous furieux qu’ils vomissent encore, et que nous vomissons avec eux. Vous pensez que j’exagère, qu’il n’est pas possible que des gens qui font autant travailler leur mémoire et la nôtre soient à ce point oublieux qu’ils ne voient pas leur métamorphose, qu’il ne se peut pas qu’une armée qui a inscrit dans son « code éthique » que ses soldats « n’utiliseront pas leurs armes et la force pour porter atteinte à des êtres humains qui ne sont pas des combattants » soit devenue, pour reprendre les mots d’un ancien premier ministre parfois inspiré, la pourvoyeuse d’une « terreur organisée et méthodique » qui « tue des enfants en connaissance de cause » et « assassine [des civils] » ? Alors regardez mieux les images de ces rues, de ces quartiers – de ces ghettos ! – que l’on rase des fondations aux faîtes pour débusquer une poignée d’individus (dont on a usé autrefois pour mieux diviser). Mettez des noms et des visages en regard de la comptabilité anonyme puisque des juifs, qui ne veulent pas se résigner à l’indifférence et que personne ne pourra taxer d’antisémitisme, vous y invitent par le biais d’un journal, d’une campagne ou d’un graffiti sur des murs de leur ville. Ecoutez les voix de ces soldats israéliens qui savent de quoi il retourne et qui, aujourd’hui, brisent le silence pour énoncer les abus, les meurtres, la destruction, le pillage, les humiliations, la mort, la routine de « l’armée la plus morale au monde ». Et indignez-vous. Exprimez l’horreur que vous inspire cette boucherie absurde avec d’autant moins de crainte que ceux qui voudraient vous bâillonner ne font que s’en rendre complices.

Gaza or WWII

Putain, ça fait du bien de se glisser un court instant dans le costard « anti-juifs » que les « anti-arabes » m’ont taillé à leurs (dé)mesures.