Gone in sixty minutes

Il va être très difficile de me faire croire que ce n’est pas toute une population qu’Israël cherche à briser.

Ce n’est pas demain la veille qu’on pourra légalement plonger les crétins dans un bain d’acide

Qui a dit « je me sens l’héritier de Jaurès » ? (Europe 1)

Quelqu’un qui a perdu le sens de l’odorat. Et le sens de la mesure. Et dont les initiales, pour autant qu’on laisse « de Nagy-Bocsa » de côté, sont N. S.

Le virus Ebola « hors de contrôle », l’inquiétude grandit dans le monde (Le Progrès)

Le virus Ebola étant hors de contrôle en Afrique seulement, ce n’est certainement guère que dans le monde des multinationales qui s’y sont implantées pour la plus grande joie de leurs actionnaires et de leurs banquiers que l’inquiétude grandit. Et encore, je ne serais pas étonné d’apprendre qu’elles ont toutes prévues un plan de contingence afin que leurs opérations (d’extraction, principalement) et leurs bénéfices ne pâtissent pas trop de l’extrême défectuosité des indigènes.

Ligue de défense juive : la possibilité de sa dissolution à l’étude (Nouvel Obs)

Vous noterez la prudence du ministère français de l’intérieur en cette affaire : ce n’est pas la dissolution qui est à l’étude mais la possibilité de la dissolution. C’est-à-dire que l’on étudie d’abord le bien-fondé de l’éventualité avant de se prononcer sur la pertinence de l’opportunité pour enfin, si tout va bien, envisager l’hypothèse d’une mesure. Il n’y a pourtant guère de risque de fâcher nos chers amis israéliens puisque cela fait déjà 20 ans qu’eux-mêmes, agissant au titre de lois anti-terroristes, ont interdit Kach et Kahane Chai, leur version locale de la LDJ. Je préconiserais toutefois, afin d’écarter toute incertitude, que l’on passât un coup de fil à Tel Aviv pour demander le feu vert.

Rassemblement pro-israélien : le Crif s’inquiète de la participation de la LDJ (RTL)

Je me demande si, en s’inquiétant ouvertement de la participation de la Ligue de défense juive au rassemblement pro-israélien qu’il organise, le Crif ne signale pas de manière subliminale au gouvernement français qu’il a l’autorisation, sinon l’ordre, de dissoudre la LDJ. Si tel est bien le cas, nous devrions économiser un coup de bigo à Tel Aviv. En plus de pouvoir enfin desserrer les fesses.

« Je crois que l’Histoire rendra grâce à Israël et à son armée pour avoir porté très haut le défi du comportement éthique sur le champ de bataille » (Une guerre de raison – site web du Crif)

Je ne doute pas une seconde que l’Histoire, d’un point de vue israélien, finisse par rendre grâce à Israël. J’imagine même très bien que les futurs manuels locaux, rédigés par des historiens indigènes en état d’apesanteur divine, certifieront qu’Israël a tout simplement facilité les opérations agricoles palestiniennes en labourant le champ de bataille et que, pour se comporter de manière plus éthique encore, il aurait fallu que les soldats israéliens aillent jusqu’à semer eux-mêmes des graines dans les cratères de bombes. Et non, je ne raconte pas plus d’absurdités qu’un mec capable de coller « armée », « champ de bataille » et « comportement éthique » dans la même phrase.

Gaza : Israël utilise une arme terrifiante contre les civils (L’économiste maghrébin)

Certes. Mais il faut dire à la décharge d’Israël que l’on n’a pas encore inventé l’arme rassurante. Soit dit en passant, je trouve assez curieux qu’il ne soit toujours pas venu à l’idée des concepteurs de bombes de remplacer le composant explosif par des tranquillisants alors que les zoologistes utilisent des fléchettes anesthésiantes depuis belle lurette. Ou alors… ou alors… mais je n’ose y croire… se pourrait-il que, lors d’une guerre, massacrer soit plus important que vaincre ? Brrr…

Surmortalité des huîtres: les ostréiculteurs normands vont bénéficier d’une aide (France 3)

Et, dans quelques mois, à l’image de leurs confrères bretons, ils mettront un bonnet rouge pour aller manifester contre les impôts qui leur sauvent aujourd’hui les fesses ?

[Le cahier des charges de ce blog indique que je dois tenir compte de la présence, dans mon maigre lectorat, de quelques libéraux qui n’aiment pas du tout que l’on dise du mal du forcément courageux entrepreneur français, quand bien même celui-ci ne survivrait que grâce aux subsides publiques.]

Paris : poussé dans la Seine, il meurt noyé (Europe 1)

Mourir noyé dans un fleuve est certes dramatique mais, d’un point de vue purement logique, c’est en vain que l’on chercherait la faille.

Un homme meurt poussé dans la Seine à Paris (Sud-Ouest)

Ce peut être par accident qu’un homme meurt noyé mais dès lors qu’il « meurt poussé », quand bien même il avalerait plus d’eau en 2 minutes qu’un salarié de Sud-Ouest en 2 ans, il n’y a plus aucun doute à avoir : il meurt tué.

Israël : Washington appelle à l’apaisement (Le Figaro)

Pour juger de la sincérité de Washington, veuillez mettre le titre ci-dessus en parallèle avec celui-là, paru aujourd’hui dans Le Monde : « Les Etats-Unis réapprovisionnent Israël en munitions  ». C’est rigolo, la géopolitique, hein ?

Le vice-Premier ministre turc recommande aux femmes de ne pas rire en public car c’est immoral (Sudinfo.be)

En temps normal, je ne sais jamais trop quoi penser des Femen et de leurs actions mais, pour une fois, j’approuve sans réserve la très amusante réaction de leur branche turque.

Femen_Turquie

Gaza: « Justice doit être rendue », dit Ban Ki-moon après le bombardement d’une école gérée par l’ONU (Huffington Post Maghreb)

Ce « justice doit être rendue » n’est bien évidemment qu’une parole en l’air, un vœu que le Ban des nations sait parfaitement pieu : l’ONU étant déjà incapable d’amener Israël à respecter la moindre de ses résolutions, personne de sain d’esprit ne peut imaginer une seule seconde que des dirigeants ou des officiers israéliens puissent être traînés devant la Cour pénale internationale afin d’y être jugés pour crimes contre l’humanité ou pour crimes de guerre. Ou pour les deux.

Présidentielle : un sondage donne Le Pen-Sarkozy au second tour (Le Point)

Putain, ce n’est plus un sondage d’opinions, c’est carrément un diagnostic de gangrène.

« Si les conditions de droit sont remplies, concernant l’ensemble des groupes qui peuvent poser problème, nous procéderons à des dissolutions » – B. Cazeneuve, ministre de l’intérieur

Parmi les « groupes qui peuvent poser problème », et qui posent effectivement problème autant et aussi souvent qu’ils le peuvent, figurent bien sûr les partis politiques. Mais, et c’est très exactement là que se situe l’entourloupe, ce sont les partis politiques eux-mêmes qui, par l’entremise de leurs élus, fixent les « conditions de droit ». Autrement dit, ce n’est pas demain la veille qu’on pourra légalement plonger ces hordes de crétins dans un bain d’acide.

Du sinistre, du spongieux et un N° vert

Nicolas Sarkozy visé par une nouvelle enquête (Challenges.fr)

Je ne vous cacherai pas que c’est à chaque fois un émerveillement renouvelé. Il est tout bonnement exceptionnel ce Nicolas qui, malgré qu’il soit au centre et au pourtour de plus d’enquêtes que n’importe quel délinquant fiché au grand banditisme, continue à aller de ci et de là dans la plus parfaite insouciance, sans même le moindre bracelet électronique autour de la cheville. J’avoue que j’en viens parfois, tant je suis en admiration, à lui souhaiter un deuxième mandat afin qu’il ne soit en reste d’aucune façon avec Mitterrand, l’autre grande ordure de la Cinquième république.

Sarkozy : le parquet de Paris dément une nouvelle enquête (Europe 1)

Merde, il ne m’a pas aussitôt enchanté qu’il dégringole déjà dans mon estime, ce con.

Contre le FN, une troupe de théâtre annule sa venue à Hénin-Beaumont (Le Figaro)

Il parait que l’un des artistes, guitariste de son état, ne se sent pas de jouer là où il n’est pas « en harmonie avec la politique générale ». Remontons le temps et tentons un de ces parallèles aventureux que j’affectionne tant : un groupe de Résistants annule un attentat contre les SS afin de marquer son profond désaccord avec la politique nazie.

Le maire FN de Hayange juge « sinistre » une sculpture, il la fait repeindre (L’Express)

Si jamais vous aperceviez ce philistin de Fabien Engelman en train de s’approcher joyeusement d’un musée ou d’une exposition, ayez l’amabilité de l’assommer avant qu’il ne puisse égayer quelque tableau qu’il jugerait « sinistre ». Ne pas intervenir pourrait conduire à quelque chose comme cela :

Le radeau de la Méduse, d'après F. Engelman

Le radeau de la Méduse, d’après F. Engelman

Munch_FN

Le Cri, d’après F. Engelman

Le Crif appelle à un rassemblement pro-israélien à Paris (L’Express)

J’aimerais beaucoup, autant par souci d’impartialité que de concordance, que la police gazât aussi cette bande si, à l’image des pro-Palestiniens, elle bravait quelque interdiction préfectorale (dont je ne doute pas un instant qu’elle soit déjà en cours de rédaction) et, faisant ainsi fi des multiples avertissements de Hollande et de Valls, tentait d’« importer le conflit du Proche-Orient en France ».

A noter que le communiqué du Crif appelant à ce « rassemblement » (à ne pas confondre avec une vulgaire manifestation) a choisi l’humour et l’espièglerie pour mieux contourner les barrières douanières fixées par le gouvernement : « Parce que l’Etat d’Israël se bat pour les démocrates du monde entier », « Parce que ce qui menace Israël menace la France ».

Tsahal a détruit la seule centrale électrique de Gaza (Euronews) – Le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements (France 24) – Gaza : une école de l’ONU abritant des réfugiés touchée de plein fouet (Le Monde)

Et l’eau ? Ont-ils déjà pensé à empoisonner l’eau des Gazaouis ou non ?

Libye : la France évacue ses ressortissants et ferme son ambassade (La Tribune)

Cela ne devrait étonner personne que la France se carapate aujourd’hui la queue entre les jambes puisque Nicolas Sarkozy, que l’on sait incapable de dire autre chose que des conneries, avait déjà prédit la fuite dans un grandiloquent discours prononcé à l’ONU le 20 septembre 2011: « Nous resterons pour faire le travail tant que les révolutionnaires libyens en auront besoin. […] Nous disons simplement à nos amis libyens « dites-nous jusqu’à quand nous devons rester à vos côtés et nous le ferons. » »

TF1 menace à nouveau de supprimer LCI (La Tribune)

Je ne sais pas du tout à qui s’adresse la menace de TF1 de supprimer son autre chaîne de merde mais j’espère de tout cœur qu’il ou elle ne pliera pas. J’attends même de cette personne ou de cette organisation qu’elle se montre suffisamment intraitable pour que TF1, prise à son propre jeu, n’ait d’autre solution que de se supprimer. Et tant pis si, du fait de la nature plutôt spongieuse du téléspectateur de TF1, cela ne bénéficie en rien à Arte ou aux bibliothèques.

700 jeunes français de 16 à 18 ans se portent volontaires dans les bases de Tsahal (JSS News)

Assez curieusement, aucun des parents de ces « jeunes […] manifestement déstabilisés et sous influence de filières de recrutement organisées » n’a jugé bon d’appeler la « plateforme d’assistance aux familles et de prévention de la radicalisation violente » mise en place par le ministère de l’intérieur, en avril 2014, dans le cadre de son plan pour « lutter contre ce phénomène  », « démanteler [les] filières » et « empêcher [les] déplacements » suspects de jeunes français vers des contrées en guerre. J’ose cependant croire que c’est par méconnaissance des coordonnées mises à leur disposition et non parce qu’ils pensaient qu’elles ne s’adressaient qu’aux musulmans que ces parents malheureux n’ont pas signalé « une situation inquiétante » et pu ainsi accéder aux « moyens de l’Etat pour [les] aider à surmonter ce douloureux problème ». En conséquence, je considère qu’il est de mon devoir de Français particulièrement versé dans le civisme de rappeler ici que non seulement il existe un numéro vert comme l’espoir mais que celui-ci, parce que nous vivons dans un pays où tous les citoyens sont égaux, s’adresse aussi bien aux parents juifs qu’aux parents musulmans. Pour l’appeler et bénéficier de l’aide miséricordieuse de la mère-patrie, il n’est nul autre besoin que d’avoir un enfant particulièrement crétin et spongieux.

Filières

Consternation, émotion, pizzas, ventilateurs et corbeaux affamés

Ce que l’on sait du tir de missile ayant détruit le vol MH17 en Ukraine (Le Monde)

Ben, pas grand-chose. Voire rien du tout. Mais, si j’en juge par ce que j’ai lu sur divers sites pro-russes et pro-occidentaux dans les minutes qui ont immédiatement suivi le crash, alors même que les morceaux les plus légers et de l’avion et des cadavres n’avaient peut-être pas encore atteint le sol, les deux camps ennemis semblaient déjà être sur la même ligne : quand les avions s’écrasent, les accusations doivent voler au plus vite. Emporter l’adhésion des badauds indécis, c’est là le b.a.-ba de la psychologie des foules, des buvards et des éponges, est une question de rapidité à réagir : le premier à se répandre a le plus de chances d’imprégner les esprits irrésolus.

MH17 : un séparatiste annonce que l’avion a été abattu par des rebelles sur le Facebook russe (Metro News)

Attention au parti pris de ce titre : l’avion n’a pas été « abattu par des rebelles sur le Facebook russe ». Le réseau social en question, VKontakte, est le théâtre de l’annonce faite par un inénarrable séparatiste et non le lieu de l’indicible crime. En fait, pour ce que l’on en sait à l’heure où je vous parle, il semble plus probable que l’avion ait été abattu dans les airs.

Des corps déchiquetés dans les débris de l’avion éparpillés dans un champ (Euronews)

Et encore Euronews ne nous dit pas tout qui, par quelque pudeur dont la presse n’est pas coutumière, a omis de préciser que le champ en question, désolé, infertile et battu par les vents, est fréquenté par des hordes bruyantes de corbeaux affamés.

Crash du MH17 : La Malaysian Airlines traumatisée (Courrier International)

Tu m’étonnes qu’elle soit traumatisée, la Malaysian Airlines : il y a peu, des extraterrestres à la solde des sionistes (ou inversement) lui kidnappaient un avion tout neuf plein de passagers et, maintenant, v’là-t-y pas qu’un autre de ses zincs et les passagers qui allaient avec endommagent de façon irréversible un missile dont tout laisse à penser qu’il n’avait encore jamais servi.

Crash en Ukraine: consternation internationale (Nouvel Obs)

Je récuse l’expression « consternation internationale » qui, de par la présence de l’adjectif « internationale », présume d’un sentiment de tristesse que je partagerais avec des étrangers que je ne connais ni d’Adam ni d’Eve. Or, depuis le crash, je peux vous assurer que personne ne s’est soucié de m’interroger sur mon état d’esprit. Il se trouve que je suis effectivement aussi abattu que la Malaysia Airlines mais j’aurais beaucoup aimé que la presse s’en assure plutôt que de le supposer.

Proche-Orient. L’opération israélienne est de plus en plus critiquée (L’Alsace)

Je ne parierais pas mon maigre salaire que le gouvernement israélien et son armée soient troublés par les timides critiques, quand bien même elles se rapprocheraient poussivement du seuil d’audibilité. Par contre, je les sais particulièrement sensibles à l’utilisation du mot « opération » en lieu et place de « massacre de civils ».

Les Nations unies vont enquêter sur des « crimes de guerre » israéliens (Le Monde)

La dernière fois que les Nations unies ont enquêté sur des crimes de guerre commis par l’armée israélienne (et par le Hamas) – et, des crimes de guerre, elles en ont découvert plus qu’elles n’auraient souhaité en dénicher – leur rapport d’enquête, surnommé Rapport Goldstone du nom du juge qui présidait la commission de l’Onu, a tout simplement été enterré. Israël, comme on pouvait s’y attendre, a commencé par hurler à l’antisémitisme (c’est sa gousse d’ail) puis a orchestré une telle campagne de dénigrement à l’encontre du juge Goldstone (juif lui-même) qu’il a fini par se rétracter (les autres rapporteurs ont tenu bon). La dépouille de ce rapport est toujours visible ICI mais sachez que, depuis 2009, elle a été amputée de quelques 123 pages (575 pages en 2009 contre 452 aujourd’hui). Bref, tout ça pour dire qu’il n’y a strictement rien à attendre d’une nouvelle enquête des Nations unies. Ni même des Nations unies, d’ailleurs.

L’UE appelle au désarmement du Hamas (i24news)

« L’Union européenne réaffirme sa position concernant le Hamas, considéré comme une organisation terroriste. »

Personnellement – mais il faut dire que je tiens peut-être mes jumelles par le bon bout – je considère que 90 % des pays de la planète (à commencer par les deux qui ont semé le plus de terreur ces 100 dernières années : les Etats-Unis et la Russie) et la totalité des fabricants d’armes, des banques, des laboratoires pharmaceutiques, des géants de la chimie ou de l’agroalimentaire (il est parfois difficile de différencier les deux) et des multinationales en tous genres (religions comprises) comptent au nombre des organisations terroristes patentées. J’en veux pour preuve irréfutable l’état catastrophique de la planète, aussi bien sur le plan environnemental que sur le plan humain. J’ai cependant la très nette impression, va-t’en savoir pourquoi, que, si j’appelais à leur « désarmement » à grands coups de pelle derrière la tête, je ne serais pas pris au sérieux par l’UE, ni peut-être même par mes lecteurs.

Quant au Hamas, il se pourrait fort qu’il soit une « organisation terroriste » mais il se trouve aussi que, pour un certain nombre de Palestiniens et de leurs supporteurs, il est plutôt une organisation résistante. Et ça, vous pouvez la prendre par n’importe quel bout, c’est une particularité à laquelle Dassault, McDonald, Exxon, Monsanto, Goldman-Sachs et consorts ne peuvent prétendre.

Le conflit de Gaza s’étend à la Cisjordanie (La Croix)

Il s’étend aussi à la France puisqu’il est possible, par le biais de l’association franco-israélienne Tsidkat-Eliaou, de soutenir financièrement les soldats israéliens ou de leur offrir livres de prières, pizzas, boissons ou ventilateurs (et de bénéficier de la réduction d’impôts gracieusement consentie par l’état français).

Tsahal_SoutienTsahal_Soutien_3

Note : Tsidkat-Eliaou semble avoir supprimé de la version française de son site la page consacrée aux dons en faveur de Tsahal. Le lien renvoie désormais vers une page blanche simplement titrée « Chabbat Chalom ! » Vous pouvez toutefois continuer à soutenir le massacre de civils palestiniens par le biais de la version anglaise du site. Par souci d’impartialité, je m’engage bien sûr à vous communiquer, dès que j’aurai pu mettre la main dessus, toute adresse internet vous permettant d’offrir des kebabs et des corans au Hamas. A condition toutefois que ces dons ouvrent également droit à une réduction de vos impôts.

EN DIRECT. Un soldat israélien tué près de la bande de Gaza (Nouvel Obs)

Croyez-le ou non mais voici un article qui semble s’être donné pour mission de nous informer du déroulement d’une journée de guerre – heure par heure et, parfois, demi-heure par demi-heure. Le seul reproche que l’on puisse lui faire, mais ce n’est guère qu’un point de détail, c’est que les morts israéliens nous sont livrés à l’unité tandis que les cadavres palestiniens sont généralement fournis en gros et en vrac.

Tour de France : il y aura deux Français sur le podium (Le Monde)

Parce que nous en sommes à un moment de la revue de presse où nous avons tous besoin d’un interlude.

« J’appelle les organisateurs à renoncer à la manifestation de samedi. D’autant plus que nous sommes dans un contexte de grande émotion pour des raisons qui tiennent aux événements qui se sont produits et au nombre de morts, près de 50 Français. Je demande à ce que la journée de demain soit une journée de responsabilité et de recueillement. » – Bernard Cazeneuve, ministre de l’intérieur

Voilà qui s’appelle exploiter un tragique accident à des fins politiques.

Deux jeunes retrouvés morts près d’un viaduc (Le Parisien) – Un CRS fauché par un camion sur l’A6 (Le Parisien) – Trois jeunes meurent dans leur voiture, tombée dans la Saône (RTL) – Cinq enfants décèdent dans un accident de la route (Le Figaro)

J’ai pensé que le ministre de l’intérieur, en ces temps difficiles pour le gouvernement auquel il appartient, pourrait avoir besoin d’événements tragiques et du « contexte de grande émotion » qu’ils induisent immanquablement. S’il le souhaite, je m’engage à lui fournir suffisamment de funestes faits divers pour que tous les jours de l’année soient « une journée de responsabilité et de recueillement » pendant laquelle quiconque a deux doigts de respect ne saurait manifester. Au-delà d’un certain nombre de victimes, je me demande même s’il ne pourrait pas carrément imposer un couvre-feu et la fermeture exceptionnelle des théâtres et des cinémas. Il y a, voyez-vous, des moments où la vie ne devrait pas trop la ramener.

Gaza : Israël met fin à la trêve (Les Echos)

Le Hamas refuse de prolonger la trêve avec Israël (La Croix)

Tout comme les grands esprits finissent par se rencontrer, les crétins arrivent toujours à trouver un terrain d’entente. Il suffit pour ça qu’ils s’en donnent les moyens militaires.

Air Algérie : « se donner du temps pour y voir plus clair » (Europe 1)

C’est le porte-parole du gouvernement français qui a dit cela. Le porte-parole de ce même gouvernement qui, 15 minutes après le crash du vol de la Malaysia Airlines, alors qu’une épaisse colonne de fumée noire montait encore dans le ciel ukrainien, savait déjà tout de l’innocence de ses protégés et de la culpabilité de ses adversaires.

Les chrétiens pourraient disparaitre en Orient (Le Matin)

Ce serait un bon début si, principe des vases communicants oblige, ces chrétiens n’étaient pas immédiatement remplacés par d’autres crédules tout aussi crétins (ou inversement). Et si certains d’entre eux, oublieux de la tradition de sacrifices qui fit la grandeur de leurs ancêtres dévorés, ne prenaient pas l’avion pour venir s’installer chez nous où nous disposons déjà d’un stock que nous n’avons même pas commencé à éliminer, désastreusement bridés que nous sommes par un épais code pénal et des ratiocinations sur de supposés droits de l’homme.

Quatre enfants tués par des tirs au mortier dans le Sinaï (Romandie.com)

Quatre enfants arabes tués en terre arabe par des « islamistes extrémistes ». Bref, pas de quoi amener notre ministre de l’intérieur à se recueillir sous le coup d’une grande émotion. Les théâtres et les cinémas devraient donc être tous ouverts demain et l’on devrait pouvoir se réunir à plus de trois personnes à toutes les terrasses de cafés sans crainte d’être dispersés par des créatures en armures sombres.

Barbès, Sarcelles : l’étrange silence de Marine Le Pen… (Le Figaro)

« Ce silence en dit long sur le malaise à l’intérieur du FN au sujet du conflit israélo-palestinien. »

Malaise, mon cul. Quand Juifs et Arabes se foutent sur la gueule à une heure de grande écoute et en unes de tous les journaux, le FN, qui regroupe autant de gens qui haïssent les Arabes que d’individus qui vomissent les Juifs, compte ses bénéfices.

Le New York Times prône la légalisation du cannabis (20 Minutes)

Sergeant Pepper Times aussi, et depuis plus longtemps que le NYT. Mais cela a dû échapper au journal 20 Minutes qui n’en fait mention nulle part.

Comment prendre soin de sa montre sur la plage (20 Minutes)

Vous ferez ce que vous voulez mais je pense tout de même que vous devriez aller plus loin que moi qui me suis contenté du seul titre et prendre le temps de lire cet article que je subodore fortement essentiel.

Blennorragie triomphante. Et la Peur

Il parait, mais je ne sais plus où j’ai lu cela, que « l’Elysée veut faire [du centenaire de la première guerre mondiale] un événement majeur du quinquennat de François Hollande, pour rassembler les Français autour de la mémoire nationale. » D’où la présence, lors du défilé du 14 juillet, de tout un tas de types vêtus de la panoplie complète et bien repassée du Poilu en partance pour l’enfer (j’eus préféré, aussi bien par souci d’authenticité que de pédagogie, les voir déguisés en Poilus de retour de l’enfer). Personnellement, mais je suis d’autant moins patriote que je suis ochlophobe, je n’ai pas envie de me rassembler avec quelque peuple que ce soit autour de quoi que ce soit, et encore moins autour d’une très sélective « mémoire nationale ». Pour tout vous dire, ce concept de « mémoire nationale » me donne plutôt envie de me dissocier de toute idée de nation. Les images qui me viennent à l’esprit quand je pense à la Première guerre mondiale sont exemptes de gloire, de noblesse ou d’héroïsme. En fait, elles ressemblent assez étonnamment aux illustrations d’un dictionnaire des horreurs, chapitre « blennorragie triomphante ». Voici quelques chiffres, anecdotes et images (choisis un peu au hasard) :

675. C’est là le nombre officiel des Fusillés pour l’exemple. Si toutefois vous enlevez les toiles d’araignée que sont les mensonges de la République, vous arriverez bien plus vraisemblablement à un bon millier. Un Fusillé pour l’exemple est un môme que l’on assassina pour lui apprendre à ne pas vouloir mourir. En pure perte puisque, la mort étant ce qu’elle est, aucun d’eux n’a retenu la leçon. En revanche, on ne peut nier la valeur d’exemple des Fusillés pour l’exemple puisque 1 400 000 autres mômes qui ne voulaient pas plus mourir ont tout de même choisi de périr à leur corps défendant. Mais il faut dire que leurs options étaient plutôt limitées. A noter que les sénateurs français, des crétins qui n’ont approché la guerre que les rares fois où ils sont tombés sur sa définition dans le dictionnaire, ont refusé cette année encore de « rétablir dans leur honneur » les Fusillés pour l’exemple. La ligne officielle veut toujours qu’ils fussent des lâches mais quiconque a réfléchi ne serait-ce que deux secondes à la question sait pertinemment que, si des types confrontés quotidiennement à la mort refusent tout d’un coup d’être encore confrontés quotidiennement à la mort, c’est parce que, contrairement à des ministres, sénateurs, généraux et juges militaires qui n’ont jamais été confrontés quotidiennement à la mort, ils savent très exactement de quoi il retourne. Si mon grand-père n’était pas revenu de l’abîme, j’eus été fier qu’il soit à tout jamais un irrécupérable Fusillé pour l’exemple.

Fusillé pour l'exemple

Les 100 000 « non morts pour la France ». Un « non mort pour la France » est un type que la France a envoyé au casse-pipe, qui est mort au casse-pipe ou à cause du casse-pipe mais dont, contre toute attente, la France ne veut pas reconnaitre que le casse-pipe fut le lieu ou la cause première de la mort. Parmi ces âmes qui flottent dans les limbes de la République depuis cent ans, on trouve des soldats morts de diverses maladies choppées dans les tranchées, des soldats morts des suites de leurs blessures une fois rentrés à la maison, des suicidés et tous ceux que l’on fusilla à quelques mètres ou kilomètres des tranchées parce que, après des semaines, des mois ou des années de combats et de bombardements incessants, qu’ils fussent encore lucides ou devenus fous à lier, ils ne pouvaient plus voir la mort en peinture.

80 000 – 100 000. Il n’existe rien de plus précis que cette fourchette à deux dents pour estimer le nombre des soldats coloniaux qui sont morts dans la boue des tranchées pour la plus grande gloire du pays qui les asservissait. En nombre d’individus tués, ce sont les Algériens qui remportent la palme (26 à 35 000 morts). En pourcentage, ce sont les Marocains (30 % de leur contingent). Que cette chair à canon que l’on importa pour mourir pour la patrie (et que l’on importera plus tard pour nourrir la patrie) s’estime toutefois reconnaissante d’avoir eu droit à une fourchette car on eut pu aisément calculer sa mortalité au poids.

soldats coloniaux

260 000 – 300 000. Autre fourchette, qui sert cette fois-ci à estimer le nombre de Disparus du côté français. Les Disparus sont pour la plupart des soldats qui furent ensevelis par les montagnes de terre que soulevaient les obus ou dont les corps mitraillés pourrirent dans le no man’s land. On compte bien sûr les très nombreux Eparpillés au nombre des Disparus. Un Eparpillé est un Disparu qui se présente sous forme de bouts, de fragments et de tranches. L’un dans l’autre, les Disparus doivent représenter entre 18 000 et 25 000 tonnes.

Première guerre_main arrachée

350 000. C’est le nombre de pères, de fils, de frères, de maris, d’amants, d’oncles et de cousins français et alliés qui furent tués ou blessés lors de l’offensive décrétée par le général Nivelle, un vieux crouton qui, certainement persuadé que l’adversaire habitait sur une autre planète, ne pouvait s’empêcher de parler de ses plans d’attaques aux journalistes ou de s’en vanter auprès de galantes dames lors de dîners tirés à quatre épingles. Après l’avoir un peu boudé pour les hécatombes dont il fut le responsable, la République finira par le couvrir d’honneurs et de médailles pour les hécatombes dont il fut le responsable. Cet assassin et ses breloques sont inhumés aux Invalides. Curieusement, sa sépulture imméritée n’a jamais servi de crachoir. L’accession de Nivelle au statut de héros et de glorieux symbole de la nation est une des multiples démonstrations d’une évidence que l’on a tendance à oublier, faute de l’avoir gravée sur nos frontons : la nation est un tapis qui repose sur une épaisse couche de merde et d’hémoglobine. Au jour d’aujourd’hui, rien ne permet d’affirmer que ce bon général se soit réincarné en une boîte de conserve rouillée dont on userait comme chasse d’eau de fortune. Mais il est permis d’en rêver.

1 300 000 000. C’est le nombre total d’obus tirés pendant le conflit, sur tous les théâtres d’opération. Ce chiffre colossal peut paraitre complètement dénué de sens au premier abord mais vous découvrirez vite qu’il ne fait pas meilleur effet à la deuxième rencontre. Si vous pouvez toutefois oublier une seconde l’antipathie qu’il vous inspire et le multiplier par le prix de vente de chaque obus et de chacun des canons qui vont avec les obus, il vous racontera comment certains de vos compatriotes, au péril de la vie des autres, ont bâti leur fortune et, l’une entraînant l’autre, leur respectabilité. A noter que certains des grands industriels de la mort, quoique fort peu, voire pas bézef, n’ont pas hésité, dans un magnifique élan patriotique, à envoyer leurs propres enfants au casse-pipe. Cela peut à priori paraître également dénué de sens mais l’un dans l’autre, c’est-à-dire aussi bien en ce qui concerne la trésorerie que la respectabilité, ce ne fut pas le pire de leurs investissements. Au cours des âges, on a connu des infanticides qui rapportaient beaucoup moins.

139. Le nombre des obus qui se sont abattus à chaque putain de minute sur Verdun pendant les trois cents putains de jours que dura la bataille du même nom. Si, pour les survivants, ce furent sans nul doute de très longues journées, tout laisse à penser que, pour les morts, ce furent des jours interminables. Ce chiffre de 139 obus à la minute peut de prime abord paraitre complètement dénué de sens mais vous découvrirez vite que lui aussi ne fait pas meilleur effet à la deuxième rencontre. Quoi qu’il en soit, au-delà de l’antipathie qu’il inspire, il a le mérite de raconter les cadences infernales qu’ont dû subir les caisses enregistreuses des fortunes dont il était question précédemment. Je ne serais d’ailleurs pas surpris d’apprendre que, pendant la Première guerre mondiale, l’industrie des caisses enregistreuses fit autant de progrès que l’industrie de l’armement. En fait, si l’on considère que, pendant la bataille de Verdun, il a fallu tirer en moyenne 80 obus pour arriver à tuer un seul soldat (français ou allemand) mais que tous les obus, létaux ou non, ont été facturés et payés, il se pourrait même que les caisses enregistreuses aient pu en remontrer aux canons en termes de précision.

22 août 2014. Avec 27 000 morts en 24 heures, soit quasiment 19 à la minute, le 22 août 2014 est la journée la plus meurtrière de l’histoire de France, préhistoire, protohistoire et période gauloise comprises. Jamais avant et jamais depuis (mais il ne faut pas désespérer), on n’aura fait mieux. Tout avait pourtant bien commencé puisque Français et Allemands ne pouvaient pas se voir. Malheureusement le brouillard matinal a fini par se lever et la clarté nouvelle a apporté confirmation que Français et Allemands ne pouvaient vraiment pas se voir.

Cartes postales. Ce qui est bien avec les cartes postales de l’époque, c’est qu’elles se passent de tout commentaire, de toute interprétation. Aucun message subliminal, aucun « stimulus […] conçu pour être perçu au-dessous du niveau de conscience », ne s’y cache. Vous pouvez les regarder autant que vous voulez, je vous promets que vous ne ferez pas pour autant rentrer deux caisses de Coca-Cola.

Graine de poilu_1Graine de poilu_2 Graine de poilu_3 Graine de poilu_4 Graine de poilu_5 Graine de poilu_6Graine de boche

Peur. La peur, « ce terme […] qui ne figure pas dans l’histoire de France », était telle qu’elle renvoyait les hommes « au fond des oubliettes où se cache le plus secret de l’âme », dans « un cloaque immonde », dans « une ténèbres gluante ». Ils avaient peur de mourir « au point de ne plus tenir à la vie ». Ils mitraillaient d’autres hommes qui ne pouvaient se dégager de la mort qu’ils distribuaient et ils en « tremblaient et voulaient se sauver » : ils avaient peur « à force de tuer ».

(Les mots entre guillemets du dernier paragraphe sont tirés de La Peur de Gabriel Chevallier, un roman-récit de première main d’une puissance telle que, dans la littérature consacrée à la Première guerre mondiale, il n’a que deux égaux : A l’ouest, rien de nouveau d’Erich Maria Remarque et Les Croix de bois de Roland Dorgelès.)

La Peur_Gabriel Chevallier

 

N’allez jamais pisser en temps de guerre, vous rateriez la paix

« Le conflit israélo-palestinien ne peut pas s’importer en France. Il n’y aura aucune tolérance. » – François Hollande

« La France ne tolérera jamais que l’on essaie par la violence des mots ou des actes d’importer sur son sol le conflit israélo-palestinien. » – Manuel Valls

Tout dépend, bien sûr, qui tente d’importer le conflit. Quand cette importation est le fait des Israéliens et de certains membres de la communauté juive de France, la tolérance semble bien plus grande. Ainsi, en mai 2014, l’ambassade d’Israël, l’armée israélienne et la Grande synagogue de Paris ont pu organiser une campagne de recrutement sans que Hollande, Valls ou aucun autre politicard de droite ou de gauche ne dénonce quoi que ce soit.

Tsahal_France

Note : Cette invitation à rejoindre Tsahal (la participation de la Grande synagogue lui donne un peu des airs d’appel à la guerre sainte, non ?) a paru sur le site officiel de l’ambassade d’Israël en France et c’est l’UJFP (Union juive française pour la paix) qui, choquée que l’armée israélienne puisse venir impunément recruter des soldats en France, a lancé l’alerte.

Gaza : le Hamas utilise les habitants comme boucliers humains (Ria Novosti)

Que le Hamas, que je ne tiens pas en grande estime pour des raisons qui tiennent essentiellement à ma très faible capacité de tenir les ordures en estime, utilise les habitants de Gaza comme boucliers humains ou lance ses roquettes depuis des zones peuplées ne serait pas pour me surprendre. D’un autre côté, à Gaza, il n’est pas évident de lancer une roquette depuis une zone non peuplée : la bande, qui est vraiment une bande, sinon un putain de couloir, fait au maximum 12 km de large (mais plus souvent 6 km). Elle abrite plus de 1,7 million d’habitants sur une superficie totale de 320 km2, soit une densité de 4 726 habitants/km2 (seules les fourmilières Monaco et Singapour font pire). Mon département, je vous livre l’information à titre de comparaison, est 18 fois plus grand que la bande de Gaza et, si l’on exclut les vaches qui y vivent à l’année et les touristes qui viennent nous y faire chier en été, compte 12 fois moins d’habitants.

Israël annonce des frappes et demande aux civils d’évacuer (Bellacio)

C’est tout à l’honneur d’Israël d’avertir les civils palestiniens et de leur demander d’évacuer les zones qui vont être bombardées. Mais, dites-moi, compte tenu de la taille très restreinte de Gaza et de son étanchéité quasi totale, où peuvent-ils aller à part se jeter dans la Méditerranée ?

Gaza_Strip

Israël-Gaza : Netanyahu menace d’élargir l’offensive militaire (Le Parisien)

Compte tenu de l’extrême minceur de la bande de Gaza, Netanyahu n’a guère qu’une solution pour « élargir l’offensive » : bombarder la mer. Mais il risque alors de frapper ceux-là mêmes à qui il demande d’évacuer à la nage. Sans compter qu’il se mettrait également Greenpeace à dos.

Manifestations pro-palestiniennes : les préfets appelés à « redoubler de vigilance » (Nouvel Obs)

Il faut dire que si certains manifestants parisiens ont vraiment hurlé « mort aux juifs » et autres « Allah U Akbar », ils ont, comme qui dirait, poussé leur « antisionisme » jusqu’à son extrême limite. En dire plus, n’ayons pas peur des mots, les eut fait entrer sur le dangereux territoire de la grossièreté.

L’UMP demande d’interdire les manifestations de soutien à Gaza (20 Minutes)

« L’UMP a demandé mardi l’interdiction des manifestations de soutien à Gaza lorsqu’elles sont dirigées contre la communauté juive française. »

Tiens ?! L’an dernier, je ne me souviens pas avoir entendu l’UMP demander l’interdiction des manifestations fondamentalistes (Printemps français, Civitas, etc.) dirigées contre la communauté homosexuelle française. Il me semble même au contraire que, chaque fois qu’un homophobe était placé en garde à vue suite à des débordements violents de fin de manif, certains de ses ténors dénonçaient bruyamment la « dictature socialiste ». Ceci dit, s’il est vrai que les affrontements en marge de la manifestation parisienne du 13 juillet dénotent un sérieux problème, il n’en reste pas moins que pour s’affronter, n’en déplaise à l’UMP, il faut être deux. Et deux, les images en témoignent, ils étaient bien : crétins pro-palestiniens (à gauche dans la rue) contre crétins pro-israéliens (à droite).

L’Eglise anglicane d’Angleterre vote l’ordination de femmes évêques (Le Figaro)

Attention, ce titre contient non pas une mais deux informations qui distinguent très clairement les autorités protestantes des autorités catholiques : elles ne sont pas misogynes ET elles votent.

Bruno Le Maire fustige le droit de vote des étrangers (Libération)

Dans la mesure où les étrangers dits communautaires ont déjà droit de vote (et d’éligibilité) aux élections européennes et municipales, c’est bien évidemment le droit de vote des bougnoules et des nègres aux mêmes élections que « fustige » ce bon M. Le Maire. Sauf qu’il n’aura jamais le courage de le dire explicitement. Ne serait-ce que parce que sa femme de ménage et les éboueurs de sa rue pourraient lui en tenir rigueur.

A noter que Nicolas Sarkozy, dans un ouvrage qu’il fit paraitre en 2001, écrivait ceci : « A partir du moment où ils [les étrangers non communautaires, ndlr] paient des impôts, où ils respectent nos lois, où ils vivent sous notre territoire depuis un temps minimum, par exemple de cinq années, je ne vois pas au nom de quelle logique nous pourrions les empêcher de donner une appréciation sur la façon dont est organisé leur cadre de vie quotidien. » Cependant, parce que presque personne n’a lu son pensum et que les rares qui se sont attelé à la tâche n’ont pas réussi à aller jusqu’au bout ou, dans le cas contraire, ont tout oublié de son contenu, c’est maintenant avec la dernière et la plus farouche des énergies qu’il peut nier avoir écrit ce qu’il a écrit. Et il n’a pas tout à fait tort de nier car, comme le dit le proverbe, « pas lu, pas pris ».

Disparue en jet-ski : enquête pour homicide involontaire (Europe 1)

« Une jeune femme de 22 ans, éjectée d’un jet-ski dimanche dans le Var après avoir heurté une vague, demeure introuvable. »

Faut-il comprendre que c’est une vague que l’on soupçonne d’homicide ? Dans l’affirmative, et s’il avère que celle-ci est bel et bien responsable du décès de cette jeune femme, comment va-t-on faire pour amener la vague devant la justice ? Dans un aquarium ?

Pyrénées-Orientales : un baigneur se noie en mer (Le Parisien)

A mon avis, la Méditerranée devrait prendre un avocat au plus vite.

Le défilé du 14-Juillet s’achève sur un message de paix (Nouvel Obs)

De mon point de vue, achever un défilé militaire sur un message de paix, c’est un peu comme si McDo, après les avoir gavés de barbaque bien saignante, engageait ses clients à devenir végétarien.

Moustique tigre, tique… Les (sales) petites bêtes qui montent (Nouvel Obs)

Toutes les « (sales) petites bêtes » ne montent pas. Du reste, le Nouvel Obs se veut rassurant qui, deux titres avant celui-ci, a publié cela :

Sarkozy_popularité

François Hollande hué lors du défilé du 14 juillet : une offense à la République (Nouvel Obs)

De mon point de vue de Français très peu patriote, huer un président n’est pas plus une « offense à la République » que critiquer un étranger est du racisme. Dans un cas comme dans l’autre, c’est d’un individu dont il est question, et non de sa race ou de ce qu’il représente. Que l’on soit le 14 juillet ne saurait en outre en faire un blasphème encore plus grand, bien au contraire : la liberté de bousculer les gouvernants vaut pour tous les jours mais elle vaut encore plus le jour où l’on fête une révolution. Et puis, quoique que je n’aime pas du tout les gens d’extrême-droite à l’origine des huées, je ne vois pas bien ce que des opposants d’un genre plutôt bruyant auraient à gagner à rester silencieux lorsque l’individu auquel ils s’opposent passe pile devant eux, à portée d’oreille des onomatopées qui leur servent de langage. Ils ne vont tout de même pas attendre pour bêler ce qu’ils pensent que Hollande soit en voyage à l’étranger ou qu’eux-mêmes soient en plein milieu du Larzac, non ?

Sénégalais, Algériens, Chinois… Ils ont combattu pour la France (Nouvel Obs)

Ont-ils vraiment eu le choix, ces poilus venus d’ailleurs ? Quelqu’un leur a-t-il dit, en articulant bien : « Messieurs, vous pouvez rester bien peinards chez vous ou aller mourir dans des tranchées boueuses parmi des blancs et pour des blancs qui, pour la plupart, voient encore en vous des êtres à peine supérieurs à des animaux » ?

Gaza : la trêve unilatérale n’a pas duré (Europe 1)

Meeeerde. Ce matin, quand j’ai ouvert Google Actualités, la trêve n’avait pas encore commencé. Et v’là que, cet après-midi, elle est déjà terminée. Il va falloir que je trouve un site qui en propose un replay si je veux la voir. Putain, sans dec, on dirait le match Allemagne-Brésil : vous allez pisser et vous manquez quatre buts.

This Land is Mine

Le conflit israélo-palestinien et, bien plus universellement, la connerie humaine expliqués aux enfants, petits ou grands.

Les paroles de la chanson Exodus (This Land is Mine) :

This land is mine

God gave this land to me

This brave and ancient land to me

And when the morning sun

Reveals her hills and plains

Then I see a land

where children can run free

So take my hand

And walk this land with me

And walk this lovely land with me

Tho’ I am just a man

When you are by my side

With the help of God

I know I can be strong

So take my hand

And walk this land with me

And walk this golden land with me

Tho’ I am just a man

When you are by my side

With the help of God

I know I can be strong

To make this land our home

If I must fight

I’ll fight to make this land our own

Until I die this land is mine!

Pour de plus amples informations (en anglais) sur les personnages de ce petit film réalisé par Nina Paley, cliquez ICI

Pas que cela me concerne mais plus rien n’a de sens

L’UMP aurait payé 24 000 euros de billets d’avion de Mme Copé (Boursorama)

Cela ne me parait pas très charitable d’accabler une Mme Copé qui, si elle a encore toute sa tête après des années de mariage avec M. Copé, doit se morfondre au quotidien d’avoir épousé M. Copé. Son charme naturel, ses courbes voluptueuses, ses formes pleines et son épaisse chevelure noire auraient pourtant pu lui permettre de prétendre à beaucoup mieux que M. Copé, voire à n’importe qui d’autre que M. Copé. Nous garderons cependant présent à l’esprit, aussi probable cela puisse-t-il paraître, que c’est peut-être en toute connaissance de cause qu’elle a épousé M. Copé. Auquel cas, elle mérite pleinement d’être accablée, aussi bien pour son mariage avec M. Copé que pour toutes les conséquences qu’implique son mariage avec M. Copé. Du reste, le fait que, de toutes les femmes de France, elle soit la seule à avoir épousé M. Copé ne plaide pas en sa faveur.

Sarkozy visé par une nouvelle affaire (La Dépêche)

Cette nouvelle affaire, qui concerne une fois de plus ses comptes de campagne, ne saurait bien évidemment le concerner pour la simple et bonne raison qu’elle le concerne et que, par conséquent, du fait même qu’elle le concerne, il a parfaitement le droit de nier toute implication et d’en imputer la responsabilité, si responsabilité il y a, à quelqu’un d’autre que lui. La propriété étant sacrée, il peut même affirmer en toute légitimité que tout ce qui le concerne n’a jamais existé. C’est en tous cas la ligne de défense qu’il compte adopter lors de son prochain passage à la télévision.

Déraillement à Brétigny : « la SNCF manifeste sa responsabilité » (L’Express)

La SNCF assumerait donc la responsabilité de ce qui la concerne ?! Merde, plus rien n’a de sens.

L’UMP pour Estrosi : « un parti déjà mort, bourgeois et élitiste » (Le Monde)

Estrosi, pour ceux qui ne le connaissent pas, mais c’est exactement la même chose pour ceux qui le connaissent, est un con hors-norme et le propos ci-dessus est la seule chose un peu sensée qu’il ait jamais dite (ou alors il était tout seul dans sa salle de bains et c’est la conscience tranquille que toute la France pourra nier qu’il ait déjà fait preuve d’intelligence à un autre moment de sa grotesque existence). Il n’a cependant aucun projet de quitter ce parti qu’il qualifie aujourd’hui de « mort, bourgeois et élitiste ». Et en cela réside sa redoutable rationalité.

Bling-bling – Le « calife » de l’Etat islamique critiqué pour sa montre (Big Browser – Le Monde)

Le calife a certes une montre luxueuse et pour le moins anachronique mais il faut dire à sa décharge que c’est un présent ancien et qu’il la porte à l’envers afin de remonter le temps. Si tout va bien pour lui, il devrait d’ailleurs logiquement finir par rencontrer son créateur.

Interview de Sarkozy : sur le web, Elkabbach taclé pour ses questions (francetvinfo.fr)

« Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont vivement critiqué le journaliste Jean-Pierre Elkabbach, pour ses questions jugées complaisantes à l’égard de Nicolas Sarkozy. »

En revanche, ceux qui savaient qu’il s’agirait d’un publireportage et non d’une interview journalistique ne tarissent pas d’éloges à son égard. Certains, dont moi, sont même d’autant plus admiratifs qu’ils étaient persuadés qu’Elkabbach était mort d’obséquiosité depuis belle lurette.

Elimination du Brésil : autobus brûlés, boutique pillée à Sao Paulo (Le Figaro)

Gaza : Israël a mené 160 raids aériens durant la nuit (RTL)

Je me demande s’il ne faudrait pas déduire de ces deux titres (parus le même jour) que les Brésiliens eux-mêmes ont finalement bien mieux vécu que les Israéliens la victoire écrasante de l’Allemagne.

« Par respect pour la fonction présidentielle, il eût été préférable d’entendre Nicolas Sarkozy sous un autre régime [que la garde à vue, ndlr] » – Claude Guéant

N’en déplaise au glauque Guéant mais c’est très exactement parce qu’il est un justiciable comme un autre que Sarkozy a également (si je puis dire) été entendu à une heure de grande écoute sous le régime de l’interview radiotélévisée qui fait briller les pompes.

En crucifiant le Brésil (1-7), l’Allemagne a tutoyé les Dieux du football (Nouvel Obs)

« Tutoyé les Dieux du football »… Vous voyez le ridicule ?

Hollande à Netanyahu : la France, solidaire d’Israël, condamne les tirs de roquettes (Romandie.com)

Je serais reconnaissant à Hollande – et ce n’est pas la première fois que je demande cela à un président de la république – de s’en tenir à un simple « je » et de ne surtout pas utiliser ce mot « France » qui pourrait laisser croire à Netanyahu que je suis moi aussi solidaire de ses bombardements indiscriminés sur ce qu’il reste de la Palestine, de ses blocus, de ses embargos, de son apartheid et, surtout, parce que c’est là le cœur du problème, de la politique d’expansion territoriale menée par Israël. Le Hamas, aussi abject soit-il, n’existe que par réaction. Il est, comme qui dirait, un anticorps dont le fanatisme et la violence, elle aussi aveugle, sont proportionnels à la virulence du cancer qui, peu à peu, à grands coups de colonies, ronge tout le pays.

Carte_1946_2005

Que les juifs aient droit à une terre où ils puissent vivre en paix et comme ils le désirent ne saurait, de mon point de vue, être remis en question. En revanche, qu’ils accaparent toute la surface sous prétexte qu’elle serait leur lebensraum dépasse toutes les bornes.

[Pour lire un article (en anglais) du journal israélien Haaretz sur la notion de lebensraum (« espace vital »), cliquez ICI.]

La personne du jour :

Elle est jeune, brune, belle à couper le souffle, éduquée, riche, israélienne, députée du parti d’extrême-droite Foyer Juif et elle croit aux vertus du génocide des Palestiniens parce que, je cite, « la moralité de la guerre (oui, une telle chose existe) est fondée sur l’hypothèse […] que l’ennemi est habituellement tout un peuple, y compris ses personnes âgées et ses femmes, ses villes et ses villages, ses biens et ses infrastructures. » Elle ajoute, au cas où on ne l’aurait pas totalement comprise, que « rien ne serait plus juste » que d’éliminer les « mères » palestiniennes et leurs « domiciles » afin qu’elles ne soient pas en mesure d’élever « plus de petits serpents ». Ce serait toutefois une erreur de penser que ces propos, qu’elle a publiés sur sa page Facebook (5 000 « Like » et 1 250 partages au jour d’aujourd’hui), n’appartiennent qu’à elle ou à l’organisation quasi néo-nazie dont elle est membre puisqu’ils sont en fait d’Uri Elitzur, un type récemment décédé qui ne pouvait être que bien sous tous rapports puisqu’il fut tout à la fois plume, conseiller et directeur de cabinet de ce même Netanyahu dont Hollande nous a tous déclarés solidaires sans me demander mon avis.

AYELET_SHAKED

Gaza : d’où viennent les armes qui peuvent frapper le cœur d’Israël ? (L’Express)

Et d’où viennent certaines de celles qui tuent des civils palestiniens ?

Gaza : Washington propose ses contacts pour un cessez-le-feu (Libération)

Mais, si cela ne marche pas, c’est la mort dans l’âme que Washington continuera à proposer ses armes.

Armes_Israel_USA

(Source : Amnesty International)

Armes_Israel_USA_2

(Source : Amnesty International)

A Sdérot, la guerre est spectacle (Libération)

« Pique-nique et pliants : sur un promontoire de la ville en bordure de Gaza, les Israéliens viennent assister sans complexe et en direct aux bombardements. »

Ce qui sauve d’un abject voyeurisme les téléspectateurs que nous sommes, c’est le recul que confère le différé.

« En 1919, il n’était pas question que les « boches » participent au Tour » (Libération)

Cependant, en 1940, la réconciliation aidant, ils ont pu aligner pas mal de concurrents. Et, dopage ou non, l’emporter. Haut les mains. Vous noterez toutefois que, cette année-là, le leader ne portait pas de jaune.

tourdefrance1940

Manifester seins nus, est-ce de l’exhibition sexuelle ? (Libération)

De mon point de vue, mais il faut dire que je suis un être tout en nuances, cela dépend des seins.

Les disparues de Perpignan restent toujours introuvables (24Heures.ch)

Et c’est d’ailleurs très exactement parce qu’elles « restent toujours introuvables » qu’elles sont encore « disparues ».

Un jihadiste français en Syrie: « la mort, je l’attends avec joie » (BFMTV)

Je n’attendrai pas avec toi, mon ami, car j’ai autre chose à faire et j’ai bu bien trop de cafés pour tenir en place mais sois certain que, le moment venu, je partagerai pleinement ta joie de mourir. Il se pourrait même, Allah U Akbar, que la France soit cette fois-ci unanime.

Odes à la vie, leçons de courage

Au Ladakh, il est des enfants qui, parce qu’ils rêvent de devenir professeur, médecin ou pilote, risquent leur vie sur un fleuve de glace pour rejoindre leur lointain pensionnat : Chemins d’école, chemins de tous les dangers – l’Himalaya

Note : Ce remarquable documentaire, comme c’est presque toujours le cas pour les remarquables documentaires, a été produit en collaboration avec Arte, la seule chaîne du paysage audiovisuel capable de faire aimer la télévision. Cependant, afin de ne pas pénaliser les lecteurs basés dans des pays exagérément exotiques où Arte n’est pas disponible, j’ai choisi de vous le proposer sous forme d’une vidéo Youtube.

Et, de par le monde, il est bien d’autres de ces enfants intrépides et joyeux :

Chemins d’école, chemins de tous les dangers (1/5) – le Népal (Youtube)

Chemins d’école, chemins de tous les dangers (2/5) – le Kenya (Youtube)

Chemins d’école, chemins de tous les dangers (4/5) – le Pérou (NemesisTV)

Chemins d’école, chemins de tous les dangers (5/5) – la Sibérie (Youtube)

La vie en rosse

Sarkozy : une garde à vue hors norme (Le Figaro)

Ben, faut ce qu’il faut, car, comme le disait l’intéressé lui-même en mars 2012 quand il bénéficiait encore de l’impu… de l’immunité, « le patron voyou doit être traité comme un voyou. C’est encore pire d’être un voyou d’en haut de l’échelle. »

Sarkozy_Discours

Un avocat en garde à vue en même temps que son client, est-ce légal ? (Le Point)

Je ne saurais dire si c’est légal ou si ça ne l’est pas. En revanche, puisque les deux guignols semblent avoir trempé dans les mêmes affaires, cela me parait on ne peut plus cohérent. Mais il faut dire que, malgré un faible pour l’absurde, j’ai toujours préféré le bon sens et les nounours à la guimauve à l’austère légalité.

Peut-on parler « d’acharnement judiciaire » contre Nicolas Sarkozy ? (francetvinfo.fr)

Non, à moins de commencer l’histoire par la fin. Autrement, c’est de « comportement délictueux » et de « récidive » qu’il faut d’abord parler.

A noter que même les lecteurs du Figaro, le porte-voix de l’UMP, sont une majorité à ne pas croire à la théorie de l’acharnement (j’avoue avoir voté afin de pouvoir visualiser les résultats. Mais qu’il soit dit ici que j’ai fait preuve de la plus grande impartialité afin de ne pas fausser le pourcentage des « non ») :

Sarkozy_Sondage_Figaro

« Les juges n’étaient pas obligés de faire placer Nicolas Sarkozy en garde à vue » (Le Figaro)

Si les juges n’étaient pas obligés de faire placer Sarkozy en garde à vue, c’est donc, fort logiquement, qu’ils n’étaient pas non plus obligés de ne pas le faire.

Mis en examen, Sarkozy s’exprimera ce soir à 20h sur TF1 et Europe 1 (TF1 News)

Il existait une autre manière de rédiger le titre ci-dessus, sans en dénaturer le sens : « Un délinquant récidiviste convoque télés et radios. Et elles accourent. »

Pyrénées-Orientales : deux jeunes vacancières violées en bord de plage (Sud-Ouest)

Elles auront au moins eu la chance que cela se passe dans un joli cadre.

A noter que ce fait divers s’est déroulé à Argelès-sur-Mer, le jour-même où le journal local publiait l’article ci-dessous :

Argelès

Algérie : « Tout est bon pour venir casser », estime Le Pen (Le Figaro)

Inversons quelques mots et l’on obtient un titre encore plus vrai : « Le Pen estime que tout est bon pour venir casser l’Algérie ».

Marine Le Pen seule candidate à sa succession (Le Figaro)

Dîtes, le FN, ce ne serait pas un peu l’Urss brun ?

Ségolène Royal « l’emmerdeuse » : La Une qui fait bondir la Toile (Auféminin.com)

« Insulte à toutes les femmes », « misogynie explicite », « clichés sur les femmes », etc. Tout le monde, à gauche, monte sur ses grands chevaux, y va de son couplet indigné, de sa ritournelle outrée. Pas un ne semble avoir compris que ce qualificatif, nullement insultant selon moi qui suis pourtant vigilant dès qu’il s’agit de sexisme, ne s’adresse qu’à une et une seule femme et non à toute la putain de race.

Sarkozy : la mère de Carla Bruni s’indigne (Le Figaro)

A mon avis, elle ne s’indigne pas. C’est juste sa gueule normale.

Ceci étant, elle dit un truc qui pourrait laisser à penser, pour peu que l’on soit versé dans les théories du complot, que toute l’affaire a été orchestrée en sous-main par un ou plusieurs des puissants rivaux de droite de son gendre : « L’initiative de la justice arrive précisément au moment où l’on créait les conditions de son retour à la tête de l’UMP. » On pourrait même aller jusqu’à imaginer, sans rien perdre en crédibilité, que c’est le gendre lui-même qui tente un magistral coup de pub. En tous cas, il en a les moyens, le mobile et il était sur les lieux du crime.

Nicolas Sarkozy bloqué dans l’ascenseur de la police judiciaire (Le Figaro)

« L’ancien chef de l’État est resté coincé pendant 20 minutes, mardi soir, avant d’être libéré par les pompiers. »

Il ne reculera donc devant rien pour un entrefilet dans la presse ?

Les supporteurs ivres inquiètent la Fifa (Europe 1)

En 2003, le Brésil, fatigué des problèmes induits par l’ivresse de foules déjà passablement crétines à jeun, interdit la consommation d’alcool dans les stades. En 2014, pour satisfaire deux de ses sponsors spécialisés dans l’ivresse, la Fifa impose au Brésil la vente d’alcool dans les stades où se pressent des foules déjà passablement crétines à jeun. Le public, officiellement invité à se saouler sans plus y penser, se saoule sans réfléchir. Du coup, les problèmes liés à l’ivresse des foules déjà passablement crétines à jeun ressurgissent avec une intensité que seule confère une farouche crétinerie doublée d’une violente ivresse. Et contre toute attente, la Fifa s’inquiète.

Nicolas Sarkozy mis en examen : ses arguments à la loupe (RTL)

Euh… à la loupe ou à la manque ?

Les violences conjugales augmentent pendant la Coupe du monde (Le Figaro Madame)

Moi, pour ne pas risquer ma peau, j’ai offert à ma femme des vacances à 13 000 km du domicile conjugal.

« Je vous le dis bien dans les yeux, je n’ai rien à me reprocher, rien » – Nicolas Sarkozy

Qu’un égocentrique n’ait rien à se reprocher ne saurait exclure que d’autres aient quelque chose à lui reprocher. Et puis, le coup des yeux, je crois bien que Cahuzac nous l’a déjà fait.

Pour mieux revenir, Nicolas Sarkozy se victimise (Le Monde)

C’est là une stratégie qui réussit fort bien aux juifs et à l’extrême-droite. Or Sarkozy, de par ses origines familiales et ses opinions politiques, a un pied dans chaque camp. [Ah, ça, ça ne va pas plaire à tout le monde.]

La surveillance de la NSA aurait permis plus de 100 arrestations (RTS Info)

« Plus de 100 arrestations sur plusieurs années ». Ce qui, compte tenu des centaines de milliards d’écoutes menées depuis 2007, doit représenter un pourcentage de réussite qui a toutes les raisons de se féliciter de ne pas être négatif.

Les chambres à gaz, « un détail » ? Jean-Marie Le Pen « ne regrette rien » (Closer)

Il est somme toute normal qu’un type qui a toujours vu la vie en rosse « ne regrette rien ».

Légère embellie pour la popularité de François Hollande (Le Figaro)

Tiens, il est toujours président celui-là ?!?

Etat-civil : neuf Français sur dix se reconnaissent dans leur prénom (Le Parisien)

Le dixième ne sait pas comment il s’appelle et, par conséquent, il vous ignorera si vous l’interpelez.

Expresso : le virus Ebola fait des ravages (RTBF)

J’arrête de boire du café.

It’s not all ovaire

St. Vincent (Anne Erin Clark de son vrai nom) est la preuve éclatante que, dans la pop féminine actuelle, comme on pourrait être amené(e) à le penser chaque fois que l’on subit de la merde immédiatement jetable, c’est-à-dire trop souvent, sinon presque toujours, tout n’est pas de la merde immédiatement jetable. Je dirais même plus, histoire d’adopter une approche catégoriquement positive : St. Vincent, à l’instar de Bjork et de quelques autres, est une brillante personnification du contraire. D’ailleurs, le fait qu’elle ait le courage de garder ses vêtements sur elle en toute circonstance ou saison, plus que de simple indice de qualité, fait peut-être déjà figure de gage certain.

With many domo arigato to the Usual Suspect.