La maire supérieure

Marine Le Pen veut « interdire l’interdiction du porc » dans les cantines scolaires des villes FN (Atlantico)

Il semblerait bien que dix ou onze villes de France, en votant majoritairement pour le FN, aient en fait toutes élu Marine Le Pen à la tête de leurs différents conseils municipaux.

Il semblerait bien également que, là où la Maire supérieure avait pourtant promis de privilégier « une gestion de bon père de famille » (ce ne serait pas un brin sexiste comme expression ?), ce soit finalement le buzz à connotation raciste qui, comme d’habitude, emporte le morceau. Reste maintenant à savoir si une méthode de communication, quand bien même elle aurait fait ses preuves pour gagner ceux des électeurs qui pensent avec leurs intestins, constitue une méthode de gouvernance qui ait quelque chance de réduire le chômage, de combler les déficits et de faire baisser les impôts locaux dans les villes concernées.

« Nous n’accepterons aucune exigence religieuse dans les menus scolaires […] Il n’y a aucune raison pour que le religieux entre dans la sphère publique. » – SuperMarine

Je ne vais pas retenir mon souffle en attendant, ne serait-ce que parce qu’il faut bien que je recrache la fumée de ma cigarette, mais je suis tout de même curieux de voir si, pour la plus grande gloire de la laïcité, les galettes des rois, les œufs de Pâques et les dindes de Noël vont disparaitre des menus scolaires dans les villes FN. Si non, les juifs et les musulmans qui ne sauraient toujours pas ce que le FN pense d’eux auront une chance de rattraper leur retard. Par contre, dans l’affirmative, il faudra saluer la cohérence du FN mais aussi, compte tenu de la nature catholique d’une bonne partie de l’électorat le pénien, sa tendance au suicide politique.

Villes/FN: le porc sera de retour à la cantine (Le Figaro)

Vu le nombre de produits chimiques nocifs qu’ingèrent les porcs français issus de l’élevage intensif, je me demande s’il ne va pas falloir instituer des contrôles anti-dopage chez les mômes fréquentant des cantines patriotiques. Ne serait-ce que pour voir si, à la longue, une absorption trop importante de conservateurs, d’agents de texture et d’antibiotiques ne les rend pas moins performants et par conséquent plus aptes, dans le futur, à devenir eux-mêmes des électeurs du FN.

Sondage : seuls 41 % des Français font confiance à Manuel Valls (Metro News)

L’emploi de « seuls » est intéressant en ce sens que, si l’on additionne les Français qui font confiance à Valls à ceux qui font confiance à Sarkozy, à Copé ou à SuperMarine, on en arrive vite à la conclusion que ceux qui sont vraiment « seuls » dans ce putain de pays, ce sont ceux qui ne font confiance à aucun des crétins susmentionnés. Il se pourrait même qu’ils soient tellement peu nombreux qu’ils se résument au rédacteur et aux lecteurs du présent blog.

McDonald’s ferme brusquement ses trois fast-food en Crimée (Romandie.com)

Ce doit être ça, finalement, que l’on appelle changement de régime.

10 exercices infaillibles pour faire travailler sa mémoire (Atlantico)

  • Se rappeler que cette Russie qui vient juste de voter une loi contre le nazisme signait autrefois un pacte avec le diable et dépeçait la Pologne main dans la main avec les Waffen-SS.
  • Se rappeler que le Nicolas Sarkozy qui peste aujourd’hui contre « des méthodes de la Stasi » est le créateur de la loi sécuritaire LOPPSI 2 et de plus de cinquante fichiers de police.
  • Se rappeler, avant les élections et non après, quels candidats ont des casseroles au cul. Ou plutôt, histoire d’aller au plus court, lesquels n’en ont pas encore.
  • Se rappeler que, si les régimes fascistes ou communistes passés avaient produit quelque chose ressemblant de près ou de loin à du bonheur, cela se saurait.
  • Se rappeler que ceux qui dénoncent le plus fort les armes de destruction massive sont généralement ceux qui les pensent et les fabriquent.
  • Se rappeler que la planète est plus un hôtel qu’un domicile : tout n’y est pas permis et il vient toujours un moment où il faut payer la note.
  • Se rappeler que la nationalité est un hasard et qu’il existe tant d’étrangers plus intelligents que, pour se croire supérieurs, il faut être sacrément crétin.
  • Se rappeler, par souci d’humilité, que l’on n’est jamais que le centre de son propre monde et que l’on sera toujours, selon le degré de célébrité, le con de gens suffisamment nombreux pour peupler une ou plusieurs villes de taille moyenne.
  • Se rappeler de toujours avoir un briquet et un bloc de papier gommé d’avance, surtout le dimanche.
  • Se rappeler l’enfant que l’on fût afin de mieux rire de l’adulte que l’on est.

Prince Harry : ses fiançailles avec Cressida Bonas pourraient être bientôt annoncées (Atlantico)

Ce n’est pas que ce soit très important mais je tiens tout de même à signaler que je n’aurais jamais pensé vivre assez vieux pour entendre parler d’une personne, même anglaise, dont le nom évoque autant l’appellation latine d’une salade verte.

Marine Le Pen : « Valls me fait peur » (Europe 1)

Avis à ses électeurs : la dame, sous des dehors martiaux, est en fait une chochotte.

Le président Kagame confie sa vision du génocide rwandais (France 24)

« Je tiens à dire que je n’accuse pas la France ou qui que ce soit. Ce sont les faits historiques qui mettent en lumière l’implication et la responsabilité que certaines personnes peuvent avoir dans la tragédie qui a touché notre pays. »

Et sa vision est intéressante en ce sens que, s’il est prompt à dénoncer l’implication plus ou moins directe mais quasi certaine de la France et de la Belgique à un moment donné du génocide, il est incapable de la moindre autocritique. Il est même tellement peu critique de son propre rôle dans le massacre que l’on en viendrait presque à croire, si l’on était crédule, qu’il a passé toute l’année 1994 à ramasser des champignons et à cuisiner des omelettes délicieusement baveuses à des milliers de kilomètres du Rwanda. Je tiens cependant à dire, parce que je suis moi aussi féru de précautions oratoires, que je ne l’accuse pas. Ce sont les indécrottables faits historiques dont il a raison de nous rappeler l’existence qui mettent en lumière l’implication et la responsabilité qu’il peut lui-même avoir dans la tragédie qui a touché son pays. Tout comme ils mettent en lumière l’implication et la responsabilité qu’il peut avoir dans la tragédie subséquente qui a touché la République démocratique du Congo. Sans parler, histoire de ne pas trop l’accabler, de son implication et de sa responsabilité dans les assassinats particulièrement opportuns de quelques opposants et journalistes. Bref, Monsieur Kagame, aussi disert soit-il aujourd’hui, n’a probablement pas plus envie d’ouvrir ses archives ou de passer au détecteur de mensonges que les Français ou les Belges qu’il accuse non sans quelque raison.

« Quand on est député de la majorité, il y a un devoir de solidarité » (Libération)

Traduction de ces propos tenus par le président du groupe socialiste à l’Assemblée : une fois élu, il est du devoir d’un homme politique de faire passer les intérêts de son parti – et du gouvernement si celui-ci se trouve être de la même couleur – avant les intérêts des gens qui l’ont mandaté. Et même, pour autant que l’on en ait, avant ses propres convictions. Personne, à moins de l’avoir éprouvée, ne peut imaginer l’intense douleur qu’induit ce sacrifice suprême.

Florian Philippot dénonce le « flicage » des mairies FN par les médias (20 Minutes)

Allez, Florian, détends-toi : si ton parti est aussi immaculé et irréprochable qu’il le clâme partout et à longueur de temps, il n’a pas plus à craindre de cette vigilance accrue que les honnêtes fabricants de lessives n’ont à craindre le Bureau de vérification de la publicité. Et puis, comme on aime à le répéter à droite et à droite de la droite (mais aussi parfois à gauche) dès que l’on souhaite visser une caméra à l’angle de deux rues, quand on n’a rien à se reprocher, on ne doit pas avoir peur d’être constamment surveillé. Tiens, dis-toi que tout ça, au final, c’est pour ta propre sécurité.

Pour une poésie grand public : les poètes doivent s’inviter dans les médias (Nouvel Obs)

En fait, croyez-le ou non, mais, à l’origine, c’est pour donner ma poésie à lire que j’ai eu l’idée de créer le présent blog. Et puis un copain belge m’a dit d’un ton doucereux, sa main chaleureuse posée sur mon épaule : « C’est bien la poésie, Sergent. J’aime beaucoup la poésie. Je trouve même que, de poésie, nos vies sont dénuées. J’aimerais cependant, Sergent, si tu dois te consacrer pleinement à la poésie, que tu ne nous fasses pas trop chier avec la poésie en général et ta poésie en particulier. »

Le dessin du jour :

Chimulus_FN

 

Une réflexion sur “La maire supérieure

Z'avez un truc à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.