Sona Jobarteh

Sona Jobarteh est issue d’une des cinq principales familles de griots de l’Afrique de l’Ouest. Son grand-père était un maître de la kora. Tout comme, aujourd’hui, le sont son frère et son célèbre cousin, Toumani Diabaté.

Celle qui, chez les Jobarteh, fut la première à jouer de cet instrument jusque-là réservé aux hommes s’appropria une kora dès l’âge de 3 ans. Un an plus tard, sa maîtrise était déjà telle qu’elle jouait au Jazz Café à Londres.

Le morceau qu’elle interprète ici, Jarabi, est un classique que vous avez peut-être déjà entendu tant il en existe de versions (parfois sous un nom différent).

[Note : cet article a paru pour la première fois sur Sergeant Pepper Times le 3 mars 2011.]

2 réflexions sur “Sona Jobarteh

Z'avez un truc à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.