Excuse my French but it’s doomsday all over the fuckin’ place

Increasing homogeneity in global food supplies and the implications for food security (scienceagogo.com)

Une étude détaillée parue dans les Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) confirme ce que savait déjà n’importe quelle personne qui a un peu voyagé : partout sur la planète, les régimes alimentaires deviennent de plus en plus similaires et de moins en moins variés. Nous consommons des quantités sans cesse croissantes de calories, de protéines et de graisses et nous sommes de plus en plus dépendants d’un nombre toujours plus restreint de cultures.

Cette homogénéisation, sinon cette occidentalisation, conduit une part sans cesse grandissante de l’humanité à se nourrir presque exclusivement – je caricature à peine – de blé, de maïs, de soja, de riz, de pommes de terre, de viande et de produits laitiers.

La culture et la consommation de légumes mais aussi de certaines céréales et de tubercules (millet, sorgho, patate douce, manioc, etc.) dont dépendent des régions entières du monde sont en baisse constante, sinon en chute libre, et parallèlement, parce qu’il n’y a pas vraiment de hasard, des cultures relativement nouvelles comme le soja, le tournesol et les palmiers à huile se répandent telles de mauvaises herbes, aussi bien au détriment des cultures traditionnelles que des forêts primaires.

Cultures_1961-2009

Ces nouveaux régimes alimentaires, bien sûr, favorisent l’obésité, le diabète et les maladies cardiovasculaires mais l’homogénéisation de l’alimentation mondiale engendre surtout deux autres problèmes autrement plus graves : elle compromet la survivance d’une quantité de cultures ancestrales parfaitement adaptées à leur milieu et, du fait même des similitudes entre les produits (graines Monsanto pour tout le monde ?) et les méthodes de production (sur des surfaces toujours plus vastes), elle contribue à rendre tout l’approvisionnement plus vulnérable à des problèmes d’ampleur tels que maladies, parasites ou réchauffement climatique.

Pour résumer, cette étude nous explique donc, preuves à l’appui, que non seulement nous en venons tous petit à petit à bouffer la même merde mais que, coup de chaud ou invasion parasitaire, nous pourrions également venir à en manquer cruellement.

Organic farming « a luxury we can’t afford », concludes UK report (scienceagogo.com)

Il s’agit maintenant d’une étude de l’université de Leeds dont je vais sans plus attendre vous livrer la conclusion à peine dénaturée : les avantages de l’agriculture bio en termes de protection de la nature ne sauraient compenser sa productivité moindre (- 55 % par rapport à l’agriculture conventionnelle) alors que « dans les quarante prochaines années, nous allons devoir doubler la production alimentaire mondiale pour suivre le rythme de la croissance démographique ». En outre les fermiers conventionnels doivent utiliser plus d’herbicides pour se débarrasser des « mauvaises herbes » venues de chez les hippies riverains. Par conséquent, « il n’est pas viable de promouvoir [le bio] comme étant la meilleure, ou la seule, méthode d’agriculture ». Fermez le cercueil et, si vous n’avez pas de potager ou de voisin ébouriffé, bouffez du Monsan… (oups, j’allais dire un gros mot)… de la merde.

Can Biodiverse Farming Feed The World? (scienceagogo.com)

L’université de l’Iowa n’est pas du tout d’accord avec celle de Leeds. Pour elle, l’agriculture conventionnelle n’a aucun avenir. Avec les changements climatiques, la raréfaction de l’eau et la fin des énergies bon marché, il va falloir tout repenser. Finie la monoculture intensive et droguée jusqu’aux oreilles, place à la biodiversité, à la synergie et à l’approche holistique. Le fermier du futur saura s’adapter à son milieu plutôt que de le contraindre. Pour reprendre plus ou moins les mots de l’agronome japonais Masanobu Fukuoaka, il vivra sans détruire. Il saura aussi se diversifier de telle façon que, non content de préserver parfaitement sa terre, il pourrait également n’avoir besoin d’aucun apport extérieur. Il parait que ceux qui ont tenté le coup ont vu leur production augmenter très sensiblement. Attendons donc avant de remplir nos congélateurs de merde puisqu’il semblerait que d’aucuns, que nous qualifierons de rêveurs pragmatiques, ont pour ambition de nous fournir très exactement les bonnes choses qu’eux-mêmes ont envie de manger.

Quant aux universitaires Loiners (Google Search may be your only friend on this one), qu’ils retournent là où est la place naturelle des Loiners : dans les gradins de leur épouvantable équipe de balle au pied.

New doomsday map shows planet’s dire state (scienceagogo.com)

« Les activités humaines ont déjà poussé la Terre au-delà de trois des [neuf] seuils biophysiques » identifiés par 29 chercheurs de plusieurs pays. Visez plutôt :

Seuils biophysiques

Pour continuer à exister, on ne va pas y aller par quatre chemins, il parait que l’humanité n’a d’autre choix que d’arrêter de faire ce qu’elle fait et d’être ce qu’elle est. Oh, à la fin de l’article, l’un des chercheurs s’est bien senti obligé d’ajouter, par compassion certainement, que, si nous respectons les limites de la planète, nous aurons « un avenir brillant pour les siècles à venir » mais on ne peut s’empêcher de penser qu’un tel type doit être suffisamment brillant pour ne pas beaucoup croire en la capacité de ses congénères à se reformer fissa. Je partage d’ailleurs si pleinement ses doutes sur l’humanité (sauf que, chez moi, ces doutes sont des certitudes) que j’envisage d’évaluer mon QI.

Les forces russes prennent une base ukrainienne en Crimée (Nouvel Obs)

Je ne comprends absolument pas comment, en ces heures où des choix cruciaux s’imposent à l’humanité, les forces russes peuvent ne pas être le moins du monde intéressées par l’agriculture holistique, la synergie et les seuils biophysiques. Qu’est-ce qui se passe donc dans la tête de ces gens-là pour que, au moment où j’en suis moi à m’inquiéter pour mon avenir mais aussi le leur, eux préfèrent jouer avec leur pénis ?

Municipales : les 3 enjeux majeurs du scrutin (Nouvel Obs)

Je n’ai fait que survoler cet article, certes, et je n’ai pas non plus pris de vitamine C ce matin, perturbé que j’étais pas un cauchemar impliquant ma femme et ma mère, mais il m’a tout de même semblé que, du point de vue des partis en lice, tout ce cirque électoral ne se résume qu’à une seule question, un seul enjeu : qui aura la plus grosse part du gâteau ?

Boeing Malaysia Airlines : l’Australie affiche son optimisme (Les Echos)

Ne rêvez pas trop avant de lire cet article au titre prometteur : ce n’est pas la possibilité de retrouver des survivants qui engendre cette euphorie mais la quasi-certitude de repêcher des fragments de l’avion et, si tout va bien, des morceaux de cadavres. Les Echos, qui envisagent d’ores et déjà un heureux dénouement plein de miettes et de tranches, ont du reste déjà trouvé le titre de la suite joyeuse : « Youpi ! »

Vol MH370 Malaysia Airlines : « un espoir croissant » (Nouvel Obs)

Le Nouvel Obs, lui, a hésité entre « un espoir croissant », « une confiance chocolatine » et « une espérance tartine ». Les deux dernières expressions ne voulant rien dire, ils ont logiquement opté, bien que la mort dans l’âme, pour la première. On ne peut décemment pas les en blâmer.

Tribune de Nicolas Sarkozy : un texte d’une efficacité redoutable (Nouvel Obs)

Tout à fait d’accord. Se laisser emporter aux confins de la raison connue par des phrases définitives qui ne veulent rien dire tout en suggérant que leur auteur est une pointure acérée est « d’une efficacité redoutable ». C’est d’ailleurs depuis toujours la ligne éditoriale de Sergeant Pepper Times.

« Meilleure baguette de Paris : je vais fournir François Hollande, c’est une sacrée pression » – Anthony Teixeira, boulanger

Si tu fournissais Sarkozy, je ne dis pas. Celui-là est tellement speedé qu’il foutrait la pression à n’importe qui, fournisseur de l’Elysée ou simple passant japonais dans le faubourg Saint-Honoré. Par contre, à la poupée barbiturique qui séjourne actuellement au palais, tu dois pouvoir livrer du carton-pâte sans qu’elle fasse la moindre différence. Tu feras cependant très attention les jours où Manuel Valls vient (fra)casser la graine. Je ne sais pas s’il est vraiment dangereux mais, à l’extérieur, il a toujours l’air hors de lui.

Tribune de Nicolas Sarkozy : « c’est un cri de douleur » (Europe 1)

Il y a vraiment des journalistes qui ont la langue bien pendue. Si vous voyez ce que je veux dire.

Ecoutes : Hollande joue l’apaisement auprès des avocats (BFMTV)

Hollande ne joue pas l’apaisement. Il est chimiquement serein, synthétiquement placide. Pour trouver plus impavide sous la Cinquième République, il faut remonter à Raymond Barre. Enfin, plus précisément au cadavre de Raymond Barre

La basilique du Sacré-Cœur de Montmartre vandalisée (La Vie)

N’exagérons rien : ce ne sont pas des croix gammées mais des tags anarchistes.

Selon Bouteflika, ce sont les Algériens qui tiennent à lui malgré « sa santé actuelle » (Algérie Focus)

Ah, quand la populace désemparée vous appelle à cor et à cri, il n’y a décidemment plus moyen de mourir peinard chez soi. Quelle terrible chose que d’être aimé passionnément par ceux qui ont fait de vous ce que vous n’auriez jamais été si vous aviez été livré à vous-même.

Copé se réjouit de l’ouverture d’une enquête sur ses proches (Le Monde)

Alors celui-là, que les choses soient bien claires, je l’emmerde. Et j’ai comme qui dirait l’impression que ce sentiment, aussi brutal soit-il, est également dominant chez ses amis depuis quelques jours.

Copé: « les limites du convenable dépassées » (Le Figaro)

N’ayant pas lu l’article, je ne sais ni de quoi ni de qui il parle mais je suis sûr et certain que, si ce n’est pas de l’autocritique, c’est du dernier ridicule.

Bon, je suis debout depuis 1h35 (putain de bordel de merde) et je commence à fatiguer un tantinet. Place au dessin du jour :

Chimulus_Election

2 réflexions sur “Excuse my French but it’s doomsday all over the fuckin’ place

    • Il y a plusieurs mois que je t’avais demandé qui pouvait bien être Bragon the Bat. Maintenant je sais. Merci.
      Quant au lien, il pourra effectivement resservir.

Z'avez un truc à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.