Revue de presse presque écrimée

Un objet de 24 mètres qui pourrait être lié au vol MH370 repéré dans l’océan (Radio Chine International)

Ne nous livrons pas à des conclusions par trop hâtives : cet « objet de 24 mètres de long » pourrait tout aussi bien être la liste des affaires dans lesquelles Sarkozy est impliqué de près ou de loin. Ce pourrait également être une nouvelle anaphore de Hollande.

Municipales. Ayrault ne veut aucun maire FN (Europe 1)

Bien au contraire, des maires FN, il en faut plein dès maintenant, et pas seulement dans des villages perdus dont seuls les habitants savent où ils se situent. Elire le FN est le seul moyen de prouver qu’il est composé d’individus au moins aussi crétins, inefficaces et corruptibles que les autres. Tant qu’il restera sur la ligne de touche, il aura beau jeu de se prétendre plus propre et de rouler des mécaniques. Sans compter que plus le temps passe et plus il se professionnalise. Alors autant se le taper tant qu’il est encore composé de dilettantes et de primitifs plutôt que de laisser nos enfants le subir. Ce sera certes un très rude moment à passer mais, après cela, la France en sera immunisée pour les quatre ou cinq prochaines décennies.

Harcèlement sexuel : Eric Raoult reconnaît « un moment de faiblesse » (Le Parisien)

15 000 SMS libidineux envoyés sur une période de 9 mois ne sauraient constituer « un moment de faiblesse ». En revanche, évoquer un ridicule « moment de faiblesse » pour tenter de se justifier traduit sans aucun doute « un moment de faiblesse ». Sinon un gros coup de fatigue.

Pour info, et sans la moindre arrière-pensée, je rappelle que ce Raoult est le même qui, en 2012 ou en 2013, nous expliquait doctement que traiter son épouse de « salope » n’est pas et ne saurait être de la « violence conjugale ». Bref, dit en toute impartialité, c’est un gros con qui a autant de problèmes relationnels avec les femmes que de difficultés avec le vocabulaire.

Ce que révèle la série noire de suicides chez Orange (L’Express)

L’information est à prendre au conditionnel, certes, mais cette série noire pourrait révéler qu’Orange est l’opérateur de Raoult et que ses employés lisent les SMS des clients.

Mis sur écoute, Sarkozy répète en privé qu’on « cherche à l’abattre » (Le Parisien)

Je ne sais pas si on « cherche à l’abattre » mais lui réussit parfaitement à me déprimer.

Accusé de harcèlement sexuel, Eric Raoult plaide le « coup de cœur » (Le Monde)

Et, de suite après cet aveu vibrant d’une émotion difficilement contenue, il laisse entendre à demi-mots que l’objet de sa passion est une bonne grosse pute.

Les Français décrivent le maire idéal. Et le vôtre ? (maville.com)

Le mien, parce que j’en ai plein le cul de devoir manœuvrer pour traverser mon village, serait une femme qui n’hésiterait pas à aller garer sa bagnole sur le parking distant d’à peine vingt-sept mètres. Et non plus un charcutier obèse qui plante son Audi surdimensionnée juste devant la porte de la mairie chaque fois que l’envie le prend d’aller lire le canard local dans un fauteuil plus confortable que celui bon marché dont il a fait l’acquisition pour son domicile.

Ce qu’il faut retenir de la riposte de Nicolas Sarkozy dans Le Figaro (francetvinfo.fr)

« Retenir » a ici le sens de mémoriser et non de soustraire. Et c’est fort heureux car, si vous ôtez quoi que ce soit à ce qu’il a lui-même escamoté, il ne reste plus grand-chose. Hormis une succession de mots d’une ingénuité telle qu’ils ne sont pas sans évoquer des chewing-gums à la chlorophylle trop longtemps mâchouillés.

Ecoutes Sarkozy. Les avocats montent au créneau (Rfi)

C’est bien de « monter au créneau » en 2014 mais la loi hautement sécuritaire qui permet de faire quasiment tout et n’importe quoi en matière d’écoutes, y compris placer micros et caméras dans des chambres et des bagnoles à l’insu des intéressés, a été voulue, pensée et rédigée en 2004 par un garde des sceaux UMP (Perben) et un ministre de l’intérieur UMP (Sarkozy).

Ah, c’est toujours chiant de se prendre les doigts dans la tapette que l’on a soi-même posée.

« On ne peut placer Nicolas Sarkozy sur écoute que s’il est reconnu coupable de corruption. » – Thierry Herzog

C’est l’avocat (d’aucuns diraient « complice ») de Nicolas Sarkozy qui le dit – et si vous faites des études de droit, vous feriez bien de prendre des notes : il n’est possible de rechercher des preuves de la culpabilité d’un individu qu’après que ledit individu ait été reconnu coupable par une cour de justice. Autrement dit, tant qu’un suspect n’a pas été effectivement condamné, toute enquête de police est malvenue, sinon illégale.

[Note : je dis « individu » mais je ne sais pas si cette démarche pour le moins inédite s’applique à tout le monde ou seulement au célébrissime client de ce spécialiste de la procédure pénale.]

Nicolas Sarkozy, nom d’emprunt : Paul Bismuth (Planet.fr)

L’usage de l’expression « nom d’emprunt » pourrait laisser croire que nous sommes dans le domaine des pseudonymes littéraires ou des noms de scène. Or nous sommes de plain-pied dans le rayon de l’usurpation d’identité, délit pénal qui, grâce à une certaine loi LOPPSI voulue par un ex-président répondant au nom de Nicolas Sarkozy, vaut au minimum 1 an de prison et 15 000 € d’amende…

Article 226-4-1

Et même beaucoup plus s’il s’avère que ladite identité a été usurpée en vue de commettre des actes répréhensibles…

Article 434-23

Ceci dit, je ne serais pas étonné d’apprendre, bien que ce ne soit pas clairement explicité dans le code pénal, que l’usurpation d’identité n’est vraiment un délit que lorsqu’elle est le fait d’anonymes tels que vous ou moi. Il faudrait contacter l’avocat de Sarkozy pour en savoir plus sur ce point précis.

Affaire des écoutes : « Des méthodes de la Stasi » selon Nicolas Sarkozy (Midi Libre)

J’eus préféré que l’homme derrière la loi LOPPSI 2 (filtrage du Net, spywares policiers, vidéosurveillance généralisée, etc.) et la création de presque 50 fichiers de police n’attende pas d’être victime de ses propres méthodes liberticides pour faire son autocritique.

Pourquoi il faut s’acharner sur Nicolas Sarkozy (Sarkofrance – Marianne.net)

Pour que le châtiment qu’il a lui-même voulu s’applique également à sa personne ? Laissez tomber, c’est peine perdue.

Abstention: « Le vrai danger pour la démocratie, c’est qu’un jour il n’y ait plus d’électeurs! » (L’Express)

Si, un jour, il n’y a plus d’électeurs, ce sera sûrement dû au comportement et aux méthodes des politiciens. Le « vrai danger pour la démocratie », plaçons comme il se doit la cause avant la conséquence, ce sont donc les élus.

Vol MH370 : la recherche du Boeing disparu, « un cauchemar logistique » (Nouvel Obs)

Cette recherche donne une idée très claire de ce que vivent des juges lancés à la poursuite d’hommes politiques particulièrement influents.

Municipales : à Meaux, Copé oublie les ennuis (Le Parisien)

« Ma relation avec mes administrés est très affective. »

Il faut bien sûr remplacer « affective » par « affectée » pour que la phrase de Copé reprenne tout son sens.

Manuel Valls sermonne un pompier qui refuse de lui serrer la main (20 Minutes)

« Quand on refuse de serrer la main à une quelconque personne, c’est qu’on a perdu ses valeurs. »

N’en déplaise à Valls mais on peut aussi refuser de serrer la main d’une quelconque personne parce que celle-ci a perdu ses valeurs. Ou qu’elle n’en a jamais eu.

Le pape François promet « l’enfer » aux mafieux (Le Figaro)

Non seulement il a leur a promis ce qui n’est pas et qu’il n’a donc pas – ce qui tient à la fois du mensonge et de la tromperie – mais – et là c’est véritablement du foutage de gueule – il est également resté assis pour leur demander « à genoux » de se convertir à sa superstition. Si ce mec vendait des assurances, nul doute que son cadavre tuméfié aurait de sérieux comptes à rendre à la justice.

Pape_Mafia

A Paris, un juif victime d’insultes antisémites et frappé par trois hommes (Le Parisien)

Puisque vous venez assidûment ici pour m’entendre parfois dire des horreurs dont je ne pense pas un mot, permettez-moi, bien que je les réprouve, de satisfaire vos désirs malsains : la kippa que portait l’agressé au moment des faits est comparable à la minijupe dont se vêtent trop souvent les victimes de viol en ce sens que, si ce ne saurait justifier quoi que ce soit d’un point de vue moral, cela explique bien des choses d’un point de vue biologique.

Crimée-Russie : pourquoi les sanctions ne font pas peur aux marchés financiers ? (L’Express/L’Expansion)

Un article de plus ou moins 65 lignes pour dire un truc qui tient en un court paragraphe : tant que les marchés financiers ont la certitude de la guerre ou l’assurance de la paix et qu’ils peuvent parier sans mauvaise surprise sur l’une ou sur l’autre, ils se foutent de tout. Ce qui les perturbe, c’est le doute. Pour dire les choses autrement, les gars des marchés financiers sont du genre à ne jouer au tiercé que si un seul et unique canasson est engagé dans la course. Alignez-en deux sur la ligne de départ et ils préfèreront aller aux putes.

30 missiles tirés en mer par la Corée du Nord (Le Figaro)

Reconnaissons à Kim Jong-un qu’il fait plus que n’importe qui au monde pour populariser le mot « ichthyophobie ».

Z'avez un truc à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.