Usage de la farce

Poutine dénonce « un coup d’état en Ukraine » (Le Point)

Tout ancien communiste qu’il soit, Vladimir n’a pas entièrement tort sur ce coup-là. Mais qu’il se prépare tout de même déjà – au cas où il serait amené à les rencontrer dans ce monde-ci ou dans un autre – à expliquer à Lénine, à Staline, à Trotski, à Mao, à Castro, à Guevara, à Zapata, à Villa, à Kadhafi, aux al-Assad père et fils et à quelques autres culbuteurs que renverser les autorités en place ne se fait pas.

Poutine dit que Ianoukovitch n’a pas d’avenir politique (Les Echos)

Une fois de plus, l’ex-KaGéBiste est dans le vrai : Ianoukovitch a d’autant moins d’avenir que Poutine lui-même, en évoquant sans détour sa totale absence d’avenir, vient tout juste de l’enterrer. En revanche, ne confondons pas tout, ce n’est pas parce qu’un cadavre n’a plus aucun avenir que sa dépouille n’aura pas d’utilité future. Ainsi Poutine, sitôt après l’enterrement, s’est empressé d’exhumer et de ranimer le tout nouveau défunt : « M. Ianoukovitch est bien sûr le seul président légitime du pays. »

Ukraine : Washington veut offrir une issue à Poutine (Nouvel Obs)

C’est d’autant plus logique d’offrir une porte à Poutine que c’est lui qui détient le trousseau de clés.

Poutine nie toute implication russe en Ukraine (Libération)

En plus de ne pas avoir entièrement tort, d’être partiellement dans le vrai, de pouvoir ressusciter les morts et de détenir toutes les clés, concédons encore un truc à ce bon Monsieur Poutine : il n’est pas totalement dénué d’humour.

L’usage de la force en Ukraine serait légitime selon Poutine (Romandie.com)

L’usage de la force, et cela ne concerne pas que la Russie, est parfois contestable à priori mais il est toujours légitime à postériori quand il est le fait du vainqueur. C’est là un truc que j’ai appris sur les bancs du lycée.

Poutine dénonce « une prise du pouvoir par les armes » à Kiev (France 24)

Si Poutine dénonce cet usage-là de la force, c’est certainement qu’il pressent la défaite des « révolutionnaires » ukrainiens et, par conséquent, leur illégitimité à postériori. C’est peut-être là une prémonition dont certains feraient bien de tenir compte.

« J’ai parfois l’impression que des espèces d’employés de laboratoires aux Etats-Unis font des expériences, comme sur des rats, sans comprendre les expériences qu’ils sont en train de faire. » – Vlad (l’emploi inconscient du diminutif signalerait-il que je commence à tomber sous le charme de l’adorable bonhomme ?)

C’est Vlad, et nul autre que Vlad, qu’il nous faut pour prendre la tête des croisades contre les OGM, les pesticides et la culture de l’huile de palme. Finies les vaines pétitions, place à l’usage légitime de la force. Ecrasons Monsanto comme l’on marche sur la Crimée !

« Le parlement [ukrainien, ndlr] est légitime partiellement » – Vlad

A mon avis, mon ami Vlad sait d’ores et déjà quels parlementaires ukrainiens vont faire preuve de bon sens à la Libération de l’Ukraine par les héroïques troupes russes.

Ukraine. Un plan d’aide de 11 milliards d’euros annoncé par l’UE (Ouest France)

Taxez-moi d’avarice si vous le voulez mais le gros avantage que je vois dans une invasion russe, c’est que ce ne sera pas à moi d’éponger les dettes de l’Ukraine et/ou d’engraisser ses nouveaux et parfois peu recommandables dirigeants.

La douce vengeance de Mme Merkel (La Voix de la Russie)

« Angela Merkel […] vient de désamorcer la tension en proposant au président Poutine, lors de leur contact par téléphone la nuit dernière, de créer une ‘mission spéciale’ pour étudier la situation en Ukraine. »

C’est très germano-russe de faire des pactes de non-agression, non ?

La Russie ne veut pas de « bain de sang » en Ukraine (BFMTV)

A mon avis, c’est là une manière insultante de dire à Fabius, dont on sait tous dans quoi il a autrefois trempé, qu’il n’est pas le bienvenu à Kiev.

Pour Washington, Moscou cherche un prétexte pour « envahir » l’Ukraine (AFP)

Si j’étais Vlad, j’irais à l’Onu et, prenant exemple sur l’incontinent Colin Powell, je brandirais une fiole contenant ma propre urine en hurlant dans le micro « Weapons of mass destruction ! Weapons of mass destruction ! »

Moscou désavoué par le conseil de sécurité de l’Onu (Le Monde)

« Cloué au pilori […] par ses 14 partenaires – y compris son plus fidèle allié, la Chine »

Que tu aies été désavoué par les europhiles et les urophiles n’est guère surprenant, Vlad, et je suppose que tu étais moralement préparé à cela. Ce qui est surprenant, par contre, c’est que les Chinois t’aient soudainement lâché au prétexte qu’ils seraient attachés depuis toujours à la liberté des peuples. J’espère que tu te souviendras de cet affront le jour où la question du Tibet et des droits de l’Om reviendra sur la table onusienne.

Hillary Clinton compare Poutine à Hitler (Cameroonvoice.com)

Plutôt curieux l’art américain de la diplomatie : d’un côté, nous avons un Kerry qui tente de négocier à Paris avec son homologue russe et, de l’autre, nous avons une Clinton qui, depuis les USA, fait du Sergeant Pepper.

Washington dénonce le « roman » de Poutine sur l’Ukraine (Le Point)

« Le département d’État américain puise ses références chez Dostoïevski pour mettre en cause la position défendue par la Russie. »

Si l’on en juge par les réactions recueillies dans les rues de Washington par l’envoyé spécial de Sergeant Pepper Times, l’administration américaine a quelque peu semé ses ouailles en faisant référence à Dostoïevski :

Carol : « Dostoyevski ? Huh ? »

Bob : « Who the fuck is that dude ? »

Chuck : « Don’t tread on me, man, don’t tread on me. »

Rob : « I miss the good old days when urine samples were all that we needed. »

Lou : « Dostoyevski ? I don’t speak French, you cheese eating surrender monkey. »

Al : « You idiot ! »

Debbie : « Bless you ! »

Ronald : « Does Stoyev ski ? How would I know ? »

Dick : « A good Dostoyevski is a dead Dostoyevski ! »

Ukraine : des sanctions économiques contre la Russie sont-elles crédibles ? (L’Express)

Posons la question différemment, selon une perspective qui fasse apparaitre la réponse : les justiciers sont-ils assez crétins, surtout en période de crise économique, pour se frapper eux-mêmes au portemonnaie ?

Certains, du reste, et non des moindres, ont déjà répondu : « Londres veut éviter des sanctions qui pénaliseraient la City » (Les Echos) ; « Les patrons allemands ne veulent pas de sanctions contre le partenaire russe » (Le Monde). Comme quoi l’argent qui nous vaut trop souvent des guerres pourrait cette fois-ci nous en préserver.

Ukraine : Moscou a procédé avec succès à un tir d’essai de missile stratégique (TF1 News)

Si l’art de la diplomatie consiste à faire assaut de courtoisie et de finesse, il n’exclut surtout pas que l’on puisse aussi montrer son zob avant d’en venir aux (poignées de) mains.

La télévision russe dénonce les « extrémistes » ukrainiens (Le Monde)

La télévision russe dénonce les « militants d’extrême-droite soutenus par les Occidentaux » alors qu’ici, en Occident, du FN à Soral en passant par le GUD, le Bloc Identitaire, Civitas et quelques autres, l’extrême-droite soutient ouvertement Poutine qui, en retour, s’appuie tout aussi ouvertement sur elle pour faire passer sa contre-propagande (ainsi la chaîne ProRussia.TV France, qui arbore fièrement le logo du parti de Vlad, est essentiellement animée par des journalistes venus du FN ou du Bloc Identitaire). En outre, les Le Pen (tante et nièce), en qui Poutine voit peut-être les futures dirigeantes de la France, ont table ouverte à Moscou, ou peu s’en faut. De plus, plusieurs groupes de réflexion franco-russes (russo-français ?) nés ces dernières années ne cessent d’inviter des figures d’extrême-droite ou d’en dresser des portraits on ne peut plus flatteurs (« [Le FN est le] seul allié idéologique sur lequel le Kremlin peut compter en France », dixit le président de Russie-Libertés).

Pro Russia TV

A l’aune de ces quelques informations, je suppose que l’on peut conclure, avec un risque d’erreur somme toute limité, que ce qui pose vraiment problème à Moscou chez les « militants d’extrême-droite soutenus par les Occidentaux », ce sont leurs soutiens plutôt que leur géolocalisation à l’extrémité droite de l’échiquier politique. Que demain ils fassent allégeance à la cause de la Grande Russie et j’imagine bien le très pragmatique et très rusé Poutine leur pardonner leurs errements passés.

JO_Char

Z'avez un truc à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s