Majorité opprimée (Woman is the nigger of the world ?)

Un court-métrage français de 2010 dont je n’aurais peut-être jamais entendu parler sans un journal anglais (The Guardian) et un ami franco-ibéro-argentino-thaïlandais (il se reconnaitra).

Ce film, pour mieux dénoncer la misogynie, repose sur une inversion des rôles : les femmes dominent totalement la société et ce sont les hommes qui sont victimes du sexisme, ordinaire et moins ordinaire. Il est bien sûr exagéré en ce sens qu’il condense tout un éventail d’abus plus ou moins ignobles sur une seule journée. Exagéré, il l’est probablement aussi parce qu’il part du principe qu’une société dominée par les femmes serait aussi crétine que celle où les hommes font réellement la pluie et, plus rarement, le beau temps. Mais il l’est uniquement pour être plus effrayant et pour mieux nous alerter. Un bon point de départ pour une réflexion sur ce que nous faisons subir aux femmes, parfois (souvent ?) sans même nous rendre compte que nous les blessons.

2 réflexions sur “Majorité opprimée (Woman is the nigger of the world ?)

Z'avez un truc à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.