Nacktkultur

Si vous entrez le nom de Gerhard Riebicke dans un moteur de recherche et que, parce que vous ne lisez pas l’allemand, vous vous en tenez au français et à l’anglais, vous ferez très certainement remonter à la surface un certain nombre de photographies en noir et blanc ou en sépia mais assez peu d’éléments biographiques (Riebicke n’a pas de page sur Wikipédia, quelle que soit la langue consultée).

De cet individu, j’ai appris peu de choses, hormis qu’il naquit en 1878, qu’il poussa son dernier soupir en 1957 et que, notamment dans les années 20 et 30, il photographia les nudistes allemands non sans une certaine compulsivité. Je suppose que, comme beaucoup d’Allemands de l’époque versés dans le naturisme, Riebicke fut fortement influencé par Nacktkultur (Culture du nu), un ouvrage publié en 1893 par Heinrich Pudor – un type de par ailleurs tellement taré que, plus tard, il alla jusqu’à soupçonner les nazis de tolérance envers les juifs.

Je n’en mettrais pas ma main au feu mais il m’a semblé comprendre de quelques documents allemands que j’ai rapidement consultés que Riebicke fut l’illustrateur d’un autre grand best-seller du naturisme allemand : Der Mensch und die Sonne (L’Homme et le soleil) d’Hans Suren. Publié pour la première fois en 1924, cet ouvrage fut révisé en 1936 afin d’inclure quelques délires raciaux et de nombreuses citations tirées de Mein Kampf. La nouvelle version, intitulée Mensch und Sonne – Arisch olympischer Geist (Homme et soleil – L’esprit olympique aryen), fut très appréciée du Führer.

Der Mensch und die Sonne

Le naturisme, tellement en vogue dans l’Allemagne pré-hitlérienne qu’il avait ses écoles, ses centres (plutôt socialistes) et ses magazines, fut d’abord interdit par un arrêté de 1933 (« Le naturisme supprime la pudeur naturelle de la femme et ôte à l’homme tout respect de la femme, portant de ce fait atteinte aux fondements de toute culture digne de ce nom », disait Herman Goring) pour finalement être toléré en 1935, notamment sous l’influence d’Hans Suren qui adhéra au parti nazi dès 1933. Devenu « Commissaire spécial pour l’éducation physique » pendant les Jeux olympiques de 1936, ce dernier n’eut de cesse de prôner un naturisme national propre à mettre en valeur la pureté de la race allemande (accusé en 1941 de s’être masturbé en public, Suren finira par ne plus être en odeur de sainteté auprès des nazis). Enfin, en 1942, tant le nudisme servait si bien le culte de la beauté si cher au disgracieux Adolf et les fumeuses théories sur la supériorité absolue de la race aryenne, les nazis finirent par le légaliser.

Je ne saurais vous dire, par manque d’infos, si Gerhard Riebicke adhéra au nazisme et souscrivit, d’une manière ou d’une autre, à la folie qui gangréna puis dévasta son pays. Mais, ce dont je puis cependant être raisonnablement certain, c’est qu’il ne s’éleva pas contre le nazisme puisqu’il put tranquillement poursuivre sa carrière de photographe sous le Troisième Reich (j’en veux pour preuve des photographies de sportives datées des années 1940 que j’ai aperçues ici et là sur la Toile et le fait qu’il publia à Berlin, en 1942, un livre consacré au sport).

Les nus de Riebicke sont intéressants en ce sens qu’ils sont souvent singulièrement dépourvus de naturel. L’essentiel de ses clichés est presque toujours le résultat d’une lourde mise en scène, d’une chorégraphie évidente. Bien que certains soient indéniablement joyeux, ils manquent cruellement de spontanéité. Ce qui, de toute façon, n’est guère surprenant si l’on songe que Riebicke n’avait pas pour objectif de saisir de l’éphémère mais d’illustrer un certain hygiénisme.

Quoi qu’il en soit, les photographies ci-dessous, que je crois toutes prises dans les années 20 et 30, sont aujourd’hui pour nous l’occasion, sous d’astucieux prétextes historique et culturel, de mater de la croupe germanique, du téton teuton et de l’entrecuisse frisé en veux-tu en voilà sans que personne ne puisse nous accuser de nous adonner à de la vile pornographie.

Gerhard Riebicke 1Gerhard Riebicke 2Gerhard Riebicke 3Gerhard Riebicke 4Gerhard Riebicke 5Gerhard Riebicke 6Gerhard Riebicke 7Gerhard Riebicke 8Gerhard Riebicke 9

Z'avez un truc à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s