La chimie est une question de physique

Un chasseur meurt empalé sur son fusil (Europe 1)

Oui, j’ai eu exactement la même vision dégoûtante que vous à la lecture de ce titre. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles vous et moi lisons ce blog.

Syrie : « Il est dangereux que les menaces d’un président sonnent creux » (Le Monde)

Ce sont les menaces d’Obama qui « sonnent creux ». Celles de François Hollande, c’est une question de volume, évoquent plus la caisse de résonnance. Voire l’écho.

Foie gras toujours interdit aux USA (Le Monde)

Je tiens de source sûre que c’est sous la pression des éleveurs de canards du Périgord et afin d’obtenir la levée de cette interdiction qu’Hollande a décidé de soutenir Obama sur la question syrienne.

Il va maintenant lui falloir faire très attention à toujours bien orthographier le mot « foie » dans ses communiqués s’il ne veut pas être accusé de lancer la France dans une énième guerre de religion.

Syrie : 64 % des Français opposés à une intervention militaire (Le Monde)

Ce n’est pas grave puisque les 36 % qui y sont favorables représentent tout de même un effectif de 23 400 000 soldats volontaires.

Témoignages de jeunes profs : « J’angoisse plus à l’idée de rencontrer mes futurs collègues que mes élèves » (Le Monde)

Il n’y a pourtant aucun souci à se faire : les branleurs ne sont pas gens à vous mettre la pression, hormis devant la sortie de l’école aux environs de 16h30.

Le seul vrai problème tient dans la collaboration : si vous voulez que l’un d’eux vous prête une agrafeuse en janvier, faites-en la demande dès septembre. Et tenez-vous en à ceux qui sont équipés d’un sonotone.

Hollande et Obama se sont entretenus sur les armes chimiques (Libération)

Mais ils n’ont pas une seule fois évoqué les semences et les pesticides du géant Monsanto. Comme quoi s’attaquer à une certaine chimie est essentiellement une question de physique.

Rentrée de l’UMP : Copé dévoile ses cinq grands chantiers pour « retrouver le goût de la liberté » en 2017 (Newsring)

Première constatation : Les implants capillaires ne font pas partie des « cinq grands chantiers » de Copé et nous pouvons donc supposer que, contre toute attente, il envisage de conserver cet étrange crâne qui n’est pas sans évoquer une forêt indonésienne à moitié déboisée par Nutella.

Deuxième constatation : Alors qu’il dispose de quatre années pleines pour expliquer son projet, il se propose de n’en surtout rien faire. Pour avoir des éclaircissements, a-t-il indiqué en substance, il faudra d’abord élire l’UMP et la laisser gouverner de manière dictatoriale pendant six mois (il a parlé de gouverner par « ordonnances »).

pochette-surprise-UMP

Troisième constatation : Les Français ont quatre ans pour devenir riches et égaux car, si l’on doit en croire les grandes lignes des « chantiers », il ne fait guère de doute que les pauvres, les modestes et, plus généralement, tous ceux qui tirent le PIB de la France vers le bas sont dans le collimateur.

Quatrième constatation : Un type, même à moitié déforesté, qui répète 47 fois le mot « liberté » en un seul discours a très certainement un stock de barbelés à fourguer ou bien a des bons copains qui en fabriquent.

La taxe carbone « ne sera pas un impôt de plus », selon Ayrault (Clicanoo)

Une redevance qui ne sera ni une taxe ni un impôt laisse à penser que l’on va bientôt se prendre une gabelle.

Dieudonné : « Il vaut mieux fréquenter Pol Pot que George Bush ! » (Le Point)

C’est bien là tout le problème de ce crétin de Dieudonné : il est incapable de critiquer une ordure sans en embrasser une autre.

Al-Assad juge les accusations occidentales « insensées » (Lalibre.be)

Si Al-Assad est intéressé par la quête de sens, que ne va-t-il pas passer quinze jours dans un ashram pour méditer sur une question primordiale : n’y a-t-il pas quelque chose de profondément absurde à ce qu’une famille accapare le pouvoir depuis plus de 40 ans ?

Disparues de Perpignan : leurs passeports retrouvés dans l’appartement familial (L’Indépendant)

Ah, le feuilleton de l’été !

Presque deux mois après la disparition des Disparues de Perpignan, les enquêteurs retrouvent enfin les passeports dans l’appartement qui était celui des Disparues avant qu’elles ne disparaissent de Perpignan pour divertir la France entière.

Soit la police est incompétente, soit elle participe à l’élaboration du scénario et elle est alors tout simplement géniale.

Perpignan : l’ADN d’Allison Benitez retrouvé dans un lave-linge (France Bleu)

Encore un rebondissement !

Si j’étais enquêteur, je vérifierais maintenant que les Disparues ne sont pas tout simplement  pendues au fil à linge tendu dans le jardin. Le suspect ayant eu quinze jours pour tout ranger, je m’intéresserais bien évidemment aussi aux armoires et aux commodes.

Le fourgon du couple localisé dans le Cantal (Radio Totem)

Puuuutain, c’est à deux pas de chez moi que ces Disparus-là ont disparu !

Si un journaliste en quête de couleur locale réussit à forcer le barrage de canards, de poules, de dindons, de chiens et de chats et frappe à ma porte, je lui promets une entrée triomphale dans la terre meuble de l’actualité.

« Il y a un massacre chimique qui est établi. » – Laurent Fabius

Fabius a beaucoup évolué depuis l’affaire du sang contaminé. A l’époque, on pouvait lui enfoncer le nez dans les preuves, il ne disait rien, ne voyait rien, n’entendait rien. Aujourd’hui, il a retrouvé la parole, la vue et l’ouïe et il sait absolument tout de l’innocence et de la culpabilité avant même que les enquêteurs de l’Onu aient décidé de la couleur de la chemise dans laquelle ils glisseront leur rapport.

Ce type-là, comme Colin Powell, finira à la tribune de l’Onu à agiter une fiole pleine de ses propres urines en assurant le monde que la fin est proche.

Manuel Valls s’en est vigoureusement pris à l’essayiste Alain Soral (Melty)

Alain Soral, qui navigue depuis plus de vingt ans entre les communistes et l’extrême-droite, est un essayiste en ce sens qu’il essaie plein de doctrines politiques pour en trouver une qui lui aille comme un gland.

Quant à Manuel, c’est un franco-espagnol qui se rêve Franco français.

Et si la vie sur Terre venait de… Mars (Atlantico)

Le scientifique américain qui le dit dispose de tellement peu d’éléments de preuves que je soupçonne son étude de n’être finalement qu’une pub déguisée pour une barre chocolatée.

Qu’attend donc La Pie Qui Chante pour subventionner l’agence spatiale européenne ?

Syrie : déterminée, la France devient l’allié principal des Etats-Unis (Nouvel Obs)

Il est assez normal que l’on s’entende avec ceux qui nous écoutent.

Reprise, es-tu là ? (Nouvel Obs)

Au vu de la photo qui accompagne l’article, j’aurais tendance à penser que non : à l’arrière-plan, on voit très bien qu’il reste encore un terrain vague et beaucoup trop d’arbres.

Plan-de-Campagne

Syrie : la droite française réclame un vote au Parlement (Le Figaro)

La droite française, qui a bombardé la Libye sans consultation du Parlement, réclame aujourd’hui un vote préalable à toute intervention. Passer dans l’opposition exalte toujours le sens démocratique.

Syrie : Obama va demander le feu vert au Congrès (Libération)

Pour obtenir le feu vert, c’est là un principe chimique de base, il faut du CuSO4,5H2O, qui est une substance « pouvant entraîner des désordres aigus ou chroniques ou même la mort après inhalation, ingestion, pénétration ou absorption par voie cutanée ou systémique » et « des dommages de l’écosystème immédiatement ou après une certaine période en cas de libération dans la nature ».

Bref, si le Congrès doit autoriser la guerre, qu’il signale son accord par un procédé moins toxique.

Danger X_N

3 réflexions sur “La chimie est une question de physique

  1. Bonjour Sergeant !

    j’aime beaucoup vos chroniques….mais je n’aime pas que vous emboîtiez le pas à tous ces cons qui bavent sans cesse sur les enseignants : vos « branleurs » de la rentrée des profs m’énerve ! Je sais c’est de l’humour….mais quand même ! Vous ne trouvez pas qu’il y a bien assez de gens qui nous (je suis prof retraitée et j’en ai bavé !) tapent dessus sans vous y mettre vous aussi ?
    Connaissez-vous des profs ? Mes amis encore en exercice sont depuis un bon moment en train de préparer leurs cours, etc , pour la rentrée lundi, ce ne sont pas des « branleurs » pas plus que je ne l’étais moi-même (du temps où ma santé me le permettait = jusqu’à environ 55 ans je manquais  1 jour/an en moyenne !).
    Voilà ! Petit coup de gueule, ça fait du bien !

    • Tout le monde aime rire des autres mais moins de soi-même ou des siens.

      Pour ce qui est de connaitre des profs, sachez que je bosse actuellement dans un collège à temps partiel et que j’ai enseigné 11 ou 12 ans (2 ans comme formateur en français, 1 an comme prof d’EPS, 3 ou 4 ans à donner des cours, privés ou non, d’anglais et de français et 5 ans dans une université étrangère à enseigner divers cours de « français des affaires »), sans compter diverses activités dans des collèges privés. Les « branleurs » sont nombreux, surtout dans le public. Dans le collège où je bosse maintenant, par exemple, pas plus de 3 ou 4 profs sur 18 ont déjà commencé à préparer leurs cours. 15 ou 16 sur 18 refusent de faire de l’accompagnement éducatif (pourtant pas mal payé). Les absences cumulées de ces 18 profs (presque toujours les dix mêmes individus) se calculent en dizaines et dizaines d’heures chaque année (je vous trouverai le chiffre astronomique exact) : l’une ne vient pas parce que les freins de sa deuxième voiture sont bloqués, l’autre ne peut pas fermer à clé la porte de son garage, un troisième est bloqué par un demi-centimètre de neige, l’enfant en bas âge d’un quatrième qui n’a jamais cours le vendredi tombe malade tous les jeudis sans exception, etc. C’est parfois tellement désopilant que j’ai envisagé d’en faire une nouvelle (dans le style Wilt de l’écrivain Tom Sharpe).

      J’admets qu’au milieu des je-m’en-foutistes et de ceux qui ne font que le minimum syndical, il y a les vrais, les bons, ceux qui ne sont jamais absents, qui ne comptent ni leurs heures ni leur peine et que les mômes adorent mais ils ne représentent guère qu’un petit tiers des effectifs de mon école.

      Ceci dit, vous êtes ici sur un blog où l’on peint avec un pinceau plutôt large (« Exagérer c’est commencer à inventer »). Keep cool.

  2. Je ne voulais pas vous fâcher !!!…..J’aurais du me retenir, d’accord ! L’Humour permet tout ! Mais je suis tellement énervée par tout ce que je lis et entends concernant les profs que je pique
    ma crise à chaque attaque ! Vous semblez avoir connu les pires caricatures des enseignants alors que ce n’est pas du tout ce que moi j’en connais, où les branleurs sont bien minoritaires (collège
    ou lycée)… C’est un sujet intarissable… Et après 12 ans de retraitée je suis toujours aussi épidermique ! j’en ai tellement bavé les dernières années tant de la part des élèves que des
    parents qui défendent toujours leurs chères têtes blondes, que de l’administration qui a peur des parents, que de certains collègues pourris….Souvenirs des dernières années (je dis bien les 8
    dernières car j’en ai connu d’extraordinaires avant cela !) très pénibles ! Et pourtant je bossais, mais ça personne ne le voit !

Z'avez un truc à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.