Cet article n’existe pas

Le 17 septembre 2009, j’ai consacré un article au rapport de l’ONU sur les crimes de guerre, voire peut-être les crimes contre l’humanité, commis par Israël et le Hamas lors de la guerre de Gaza en décembre 2008 et janvier 2009.

Ce rapport recommandait que la Cour pénale internationale soit saisie si Israël ou le Hamas n’annonçait pas, avant la fin janvier, leur intention de mener des enquêtes « crédibles »*.

Le 29 janvier, Israël et l’Autorité palestinienne ont toutes deux remis leur rapport préliminaire**. Mais l’un et l’autre ne vous feraient pas beaucoup de mal s’ils vous tombaient sur le pied.

Les Palestiniens annoncent la création d’une commission d’enquête composée de cinq juges. A noter toutefois que le Hamas jure avoir déjà mené une enquête et n’avoir rien trouvé qui sorte de l’ordinaire, si ce n’est qu’il préférerait disposer de roquettes plus précises. On n’en attendait pas moins d’eux.

Israël, la grande, la seule démocratie de la région, est également, une fois de plus, à la hauteur de sa réputation. Rien fait, rien vu, rien entendu qui n’ait pas sa place dans une guerre. Quelles que soient les questions de l’ONU, la réponse unique des Israéliens tient en deux mots : légitime défense. Et entre deux questions, ils hurlent, a capella et avec une synchronisation parfaite, à « l’antisémitisme ». La commission est antisémite, le rapport est antisémite, le monde est antisémite et les extraterrestres, n’en doutons pas, sont également antisémites. Peu importe que Goldstone, le juge qui présidait la commission, soit lui-même juif. C’est un juif antisémite dont le rapport va contribuer à la montée de l’antisémitisme.

Quelle va donc être la suite ?

Rien. Il n’y aura pas de suite. La question est complètement conne. Le Hamas, qui ne comprend pas le sens du mot « enquête », fait face à une grave pénurie de stylos ; les Israéliens se sont empressés de brandir le panneau de « l’antisémitisme », leur arme absolue, la gousse d’ail qui vient à bout de tous les vampires ; les Américains ont déjà tamponné et signé leur habituel véto et la France a annoncé qu’elle s’opposerait à toute saisine de la justice internationale.

Et puis qu’est-ce qu’on en a foutre, après tout ?

* Il est intéressant de noter que la responsabilité des enquêtes est laissée aux suspects eux-mêmes.

** Ce n’est pas un truc sexuel.

Z'avez un truc à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.